NOUVELLES

Un ex-dirigeant de SNC-Lavalin accusé de corruption

18/09/2013 10:36 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

L'ancien vice-président de la firme d'ingénierie SNC-Lavalin Kevin Wallace est accusé d'avoir corrompu des fonctionnaires étrangers dans le cadre du projet de construction du pont Padma, au Bangladesh, a annoncé mercredi la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

L'homme de 46 ans a été libéré sous certaines conditions, comme de se présenter en cour, à Toronto, pour la suite des procédures judiciaires.

En décembre dernier, M. Wallace a quitté son poste de président-directeur général de CANDU Énergie, une filiale à part entière de SNC-Lavalin. Son nom avait déjà été lié à des allégations de corruption au Bangladesh alors que le résident d'Oakville, en Ontario, était à la tête de la division internationale de SNC-Lavalin.

En mars dernier, M. Wallace a d'ailleurs déposé une poursuite envers son ancien employeur, réclamant 3,69 millions de dollars. Il disait alors avoir été congédié sans raison.

La GRC porte aussi des accusations envers le citoyen canadien Zulfiquar Ali Bhuiyan et le Bangladais Abul Hasan Chowdhury dans le cadre de ce projet de pont.

La porte-parole de SNC-Lavalin Lilly Nguyen a indiqué dans un courriel que l'entreprise ne pouvait commenter l'affaire pour ne pas influencer le dossier, qui se trouve devant la justice. 

En février 2012, deux anciens employés de SNC-Lavalin, Ramesh Shah d'Oakville également et Mohammad Ismail de Mississauga, avaient aussi été inculpés dans cette affaire, en vertu de la Loi sur la corruption d'agents publics étrangers.

C'est l'unité anticorruption de la Banque Mondiale qui a transmis le cas à la GRC après une enquête interne sur le processus d'appel d'offres pour la construction de pont de la rivière Padma pour lequel l'institution avait accordé un prêt de 1,2 milliard de dollars. En septembre 2011, la GRC avait mené des perquisitions dans les bureaux torontois de SNC-Lavalin.

En avril, SNC-Lavalin et une centaine de ses filiales ont été radiées par la Banque mondiale de tous les appels d'offres pour des projets financés par l'institution pendant les 10 prochaines années.

PLUS:rc