NOUVELLES

Six victimes dans un accident ferroviaire à Ottawa

18/09/2013 09:17 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

EN DIRECT- Un accident impliquant un train de Via Rail et un autobus à deux étages d'OC Transpo a fait six morts, dont le chauffeur d'autobus, et 30 blessés, mercredi matin, à Ottawa. Une victime a perdu la vie après son arrivée à l'hôpital.

La collision est survenue près de la station de transport en commun Fallowfield, au sud-ouest de la ville, et ce, en pleine heure de pointe.

Tous les blessés hsopitalisés étaient à bord de l'autobus. Via Rail confirme qu'aucun passager du train n'a subi de blessures majeures.

Une dizaine d'entre eux ont été transportés au campus civique de l'Hôpital d'Ottawa, dont un est dans un état grave. Des médecins et des infirmières supplémentaires ont été appelés à l'urgence.

De son côté, l'Hôpital Queensway Carleton a soigné trois hommes et une femme, principalement pour des fractures aux jambes et aux poignets. Deux d'entre eux doivent subir une chirurgie cet après-midi. L'établissement a doublé son personnel soignant; il dispose ainsi de huit médecins et de trois chirurgiens orthopédiques. L'Hôpital Queensway Carleton s'attend à recevoir d'autres blessés.

L'Hôpital général d'Ottawa a accueilli six blessés et l'Hôpital Montfort, 17 passagers, dont 16 pour des blessures mineures. Montfort offre également aux blessés, ébranlés par l'accident, la possibilité de rencontrer des travailleurs sociaux et des psychologues.

L'autobus circulait en direction nord sur l'avenue Woodroffe au moment de l'impact. Le devant du véhicule a été complètement arraché.

Quant au train numéro 51 de Via Rail impliqué dans l'accident, il faisait route vers Toronto depuis Montréal. Ce train quitte Montréal à 6 h 20 et arrive à Toronto à 12 h 49. Un arrêt à Ottawa est prévu.

La circulation automobile dans le secteur est complètement bloquée. L'avenue Woodroffe est fermée dans les deux directions entre la rue Slack et le chemin Fallowfield. Le Transitway dans le secteur est aussi fermé.

Selon un des passagers, qui était assis au premier étage, des usagers ont crié au chauffeur d'arrêter une ou deux secondes avant la collision. Il a ensuite vu des personnes sur les rails du train, immédiatement après l'impact.

Quant aux passagers de Via Rail aux gares de Toronto, d'Ottawa et de Montréal qui comptait se rendre dans la Ville Reine ou la métropole québécoise, ils sont invités à faire le trajet en autocars.

Une enquête est ouverte

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), qui a envoyé une douzaine d'agents sur les lieux de l'accident, a ouvert une enquête.

L'organisme entend notamment examiner les boîtes noires des deux véhicules et la scène du drame afin de déterminer les causes de l'accident. Des rencontres avec les témoins auront aussi lieu.

Pour le moment, le BST ignore si le chauffeur de l'autobus a appliqué les freins avant l'impact ou si les barrières de sécurité étaient abaissées pour empêcher l'accès aux rails. Le Bureau n'a pas non plus confirmé si l'autobus avait percuté le train ou l'inverse. On ignore si la vitesse est en cause.

Toutefois, deux témoignages de passagers de l'autobus semblent confirmer que la barrière de sécurité était abaissée au passage à niveau et que les alarmes sonores ainsi que visuelles étaient également activées.

La police d'Ottawa assistera le BST dans son enquête.

Un centre de réunification

En point de presse, le maire d'Ottawa, Jim Watson, a annoncé que la Ville d'Ottawa a mis en place un centre de réunification familiale au Sportsplex de Nepean. Les citoyens inquiets pour des membres de leur famille peuvent appeler au 311 afin d'obtenir plus d'information.

Par ailleurs, les drapeaux de la ville d'Ottawa sont en berne pour souligner le drame. Un livre de condoléances sera disponible à l'hôtel de ville pour les citoyens qui désirent exprimer leurs sympathies aux familles des victimes.

Messages de condoléances

Les messages d'appui ont commencé à affluer sur le réseau Twitter à la suite du drame.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a demandé à la communauté de prier pour les personnes touchées par l'accident ainsi que pour les premiers répondants. Il encourage les citoyens à aller donner du sang.

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, et le chef du PD, Thomas Mulcair, ont tous fait savoir que leurs pensées accompagnaient les familles des victimes.

Kathleen Wynne, la première ministre de l'Ontario, a aussi envoyé ses pensées aux victimes, de même que le maire de Toronto, Rob Ford.

Les députés d'Ottawa Ouest-Nepean, John Baird, et de Nepean-Carleton, Pierre Poilievre, attristés par l'accident tragique, ont également eu des mots de réconfort pour les proches et les familles des victimes.

Pour suivre notre couverture en direct sur vos appareils mobiles cliquez ici.

 

PLUS:rc