NOUVELLES

Longueuil non plus ne veut pas des nouveaux compteurs intelligents

18/09/2013 06:38 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

Après Saint-Hubert en juin, c'est au tour des villes de Longueuil et de Châteauguay, plus tôt cette semaine, d'adopter des résolutions demandant à Hydro-Québec de surseoir à l'installation de ses compteurs. 

Ces villes disent répondrent aux préoccupations de plusieurs de leurs citoyens qui s'inquiètent de l'impact des nouveaux compteurs d'Hydro-Québec sur leur santé.

Les municipalités ne se font pas d'illusion, car elles n'ont pas le pouvoir d'empêcher Hydro-Québec d'aller de l'avant. Mais Nathalie Simon, la mairesse de Châteauguay, invoque le principe de précaution devant les craintes, principalement en matière de santé, exprimées par plusieurs de ses citoyens.

Même son de cloche de la part de Nathalie Boisclair, conseillère municipale à Longueuil.

« On souhaiterait qu'à tout le moins Hydro Québec prenne le temps de rassurer la population parce qu'actuellement ce qui est présenté comme information, ça ne réussit pas à calmer les craintes que les citoyens ont », dit-elle.

Hydro-Québec rappelle que des sessions d'information ont déjà eu lieu et se dit prête à en organiser d'autres. Mais sa porte-parole Josée Morin répète que les compteurs intelligents sont sans danger et qu'un pourcentage négligeable des abonnés refuse qu'on installe un nouveau compteur chez eux. « Avec les autorisations que nous avons reçues donc nous on continue le déploiement qui se passe très bien sur le terrain ».

Même si elles se multiplient les résolutions municipales risquent donc de rester lettre morte.

D'après un reportage de Philippe Marcoux 

PLUS:rc