NOUVELLES

La crise de 2008 aurait entraîné une augmentation du nombre de suicides

18/09/2013 08:31 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST
Shutterstock
bankrupt businessman

MONTRÉAL - La crise économique qui a frappé la planète en 2008 pourrait avoir entraîné une hausse des suicides en Europe et en Amérique, surtout parmi les hommes et dans les pays qui ont essuyé de lourdes pertes d'emplois, indique une étude réalisée par des chercheurs internationaux.

L'Organisation internationale du Travail avait prédit, en 2008, que la planète compterait 212 millions de personnes sans emploi en 2009, soit 34 millions de plus qu'en 2007.

Des chercheurs provenant des universités de Bristol, d'Oxford et de Hong Kong ont épluché des données fournies par l'Organisation mondiale de la Santé, les Centres de prévention et de contrôle de la maladie des États-Unis et le Fonds monétaire international pour mesurer l'évolution des taux de suicide dans la foulée de la crise de 2008.

En 2009, le taux mondial de suicide chez les hommes a avancé de 3,3 pour cent, ce qui représente 5000 suicides de plus dans tous les pays étudiés. Plus localement, le taux a augmenté de 8,9 pour cent au Canada et aux États-Unis et de 4,2 pour cent au sein des 27 pays de l'Union européenne.

La hausse la plus marquée a été notée chez les jeunes hommes de 15-24 en Europe et chez les hommes de 45-64 ans en Amérique. Aucun changement important n'a été décelé chez les femmes.

La hausse des taux de suicide a semblé accompagner la dégradation du marché de l'emploi, surtout parmi les hommes et dans les pays où le chômage était faible avant la crise.

Des études précédentes avaient témoigné d'une augmentation de la prévalence de l'anxiété et de la dépression après la crise économique, surtout parmi ceux qui se sont retrouvés en situation d'emploi précaire ou qui ont connu des problèmes financiers.

Les auteurs de la nouvelle étude préviennent qu'ils ont été incapables de brosser un portrait complet de la situation, puisque des données n'étaient pas disponibles pour de nombreux pays. Ils rappellent aussi que pour chaque personne qui se suicide, on en dénombre 30 ou 40 qui tentent de le faire, et que chaque tentative représente 10 personnes hantées par des pensées suicidaires.

L'étude a été mise en ligne sur le site bmj.com.