NOUVELLES

Daniel Breton critique la propriété du parc éolien de la Matapédia

18/09/2013 12:47 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

Le député péquiste Daniel Breton critique le fait que le parc éolien du Lac-Alfred appartienne à des intérêts étrangers. Le plus important parc éolien du Canada, situé dans la Matapédia, a été officiellement inauguré mercredi.

« Il y a une annonce d'éolien de 300 mégawatts dans la région de la Matapédia. Je voudrais que vous voyiez la différence entre être Maîtres chez nous du Parti québécois et Maîtres chez nous du Parti libéral. », a déclaré le député à la sortie de la période des questions à l'Assemblée nationale.

L'ex-ministre de l'Environnement indique que 50 % du parc appartient à la compagnie albertaine Enbridge, et l'autre moitié à Électricité de France (EDF). 

« Je ne suis pas tellement content que le Parti libéral décide d'envoyer les profits à l'étranger », a ajouté le député. Le projet du Lac-Alfred avait été lancé sous le précédent gouvernement libéral.

Cette déclaration semble avoir causé un certain malaise au gouvernement. Le député de Matane et ministre responsable du Tourisme, Pascal Bérubé, a indiqué qu'il se dissociait de cette critique.

Le parc du Lac-Alfred a devancé de trois mois sa mise en service. Les 150 éoliennes, situées sur les territoires des MRC de la Matapédia et de La Mitis, sont désormais raccordées au réseau d'Hydro-Québec. Il s'agit d'un projet de 700 millions de dollars. Environ 350 personnes ont été embauchées pendant la phase de construction du parc.

Un autre parc éolien, Vents du Kempt, est par ailleurs en construction dans la Vallée de la Matapédia. La livraison de ce projet, dans le secteur de Causapscal, est prévue en décembre 2014.

PLUS:rc