NOUVELLES

Rire de tout, y compris de la charte

17/09/2013 06:05 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

La candidate qui représentera Montréal dans une compétition pancanadienne d'humour, le Canada's Next Top Comic, est née au Koweït de parents palestiniens.

Eman El Husseini s'inspire de sa vie pour écrire ses monologues.

Or, lorsqu'on est une femme arabe, musulmane et enfant de la loi 101, certains thèmes s'imposent.

« Mes thèmes, c'est vraiment de parler de moi, de ma vie, de mes parents, d'être Palestinienne, d'être Montréalaise », précise-t-elle.

L'humoriste a longtemps cherché ce qu'elle voulait faire dans la vie. Elle changeait constamment de spécialisation à l'université et en est même venue à passer des tests de personnalité.

« Dans un des tests, on demandait quel était mon son préféré. Je me rappelle avoir pensé que j'adorais le son des gens qui rient. Le déclic s'est fait. Je me suis dit, il faut que je fasse de l'humour », raconte-t-elle.

Des débuts à Montréal

Eman El Husseini a fait ses débuts sur scène au Comedy Works de la rue Bishop, où elle travaillait depuis trois ans comme serveuse.

Pour elle, aucun sujet n'est tabou. Surtout pas la religion.

« J'adore l'humour parce justement tu peux dire tout ce que tu veux quand c'est drôle. C'est peut-être que c'est plus facile pour moi parce que je suis musulmane ».

Ce mélange des origines et des langues lui plaît.

Et c'est pourquoi elle ne voit pas d'un bon œil la Charte des valeurs québécoises.

« Je ne suis pas une personne religieuse, je trouve même que la religion peut créer une séparation. Mais comme habitante du Canada, je trouve ça vraiment important d'avoir la liberté de choisir », explique-t-elle.

L'humoriste croit même qu'elle trouvera dans la charte matière à écrire de nouvelles blagues.

D'ici là, elle tentera de remporter les honneurs d'un concours d'humour, présenté jeudi à Toronto.

PLUS:rc