NOUVELLES

Feu vert pour puiser l'eau dans la Chaudière

17/09/2013 06:53 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

Les villes de Lévis, Sainte-Marie et Saint-Georges pourront recommencer à puiser leur eau dans la rivière Chaudière.

Le ministère de l'Environnement donnera le feu vert aux trois municipalités mercredi après-midi.

Un point de presse est prévu à 15 h 30 à l'hôtel de ville de Lévis en présence du ministre de l'Environnement, Yves-François Blanchet, et des maires des municipalités.

Les villes ont dû fermer leurs prises d'eau dans la rivière Chaudière au lendemain de la tragédie de Lac-Mégantic, au début du mois de juillet. Le déraillement d'un train a provoqué le déversement d'hydrocarbures dans la rivière.

Les derniers tests d'échantillonnage effectués par le ministère de l'Environnement, du Développement durable, de la Faune et des Parcs étaient satisfaisants. Ils ne démontraient plus de traces de contaminants.

Les villes devront cependant maintenir leurs installations temporaires jusqu'au printemps, au cas où des sédiments remontent à la surface lors des crues et affectent la qualité de l'eau. 

À Lévis, les secteurs de Charny, Sainte-Hélène-de-Breakeyville, Saint-Rédempteur, Saint-Nicolas et Saint-Étienne-de-Lauzon sont toujours raccordés à la rivière Beaurivage.

Les résidents touchés des trois municipalités sont appelés à réduire leur consommation d'eau depuis la mise en place des différentes mesures temporaires d'alimentation en eau.

PLUS:rc