POLITIQUE

Un demi-million de dollars en bonis au MTQ: un système critiqué

16/09/2013 09:43 EDT | Actualisé 17/09/2013 12:46 EDT
Le HuffPost

En guise de récompense pour leur travail, un peu plus de 200 employés du ministère des Transports du Québec (MTQ) se sont partagé à eux seuls un peu plus d’un demi-million de dollars en bonis l’année dernière. Une pratique dénoncée par le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ).

Pour l’année fiscale 2011-2012, le MTQ a donné pour 595 494,72 $ en bonis. Ces primes ont été distribuées à 262 employés, contre 1 617 qui étaient admissibles, soit 16,5% du personnel, selon des chiffres obtenus en vertu de la Loi d’accès à l’information par Le Huffington Post Québec.

Ces chiffres sont légèrement supérieurs à ceux de l’année fiscale 2010-2011, où le MTQ avait donné pour un montant total de 574 249, 96 $ en bonis à 255 employés sur les 1 590 admissibles.

Bonis au rendement

Sur le plan de la répartition des bonis, les informations obtenues avec la demande d’accès à l’information indiquent que sur 47 conseillers en gestion des ressources humaines, 21 ont eu droit à un montant d’argent, soit 44,7 % des employés de ce secteur d’activité l’année dernière. Ce qui représente une légère hausse de 2 % comparativement à 2010 et 2011.

Pour ce qui est de la catégorie regroupant les ingénieurs, les professionnels, les fonctionnaires et les ouvriers, ils ont été 241 en 2011 et 2012 à obtenir une somme d’argent additionnelle à leur salaire, et ce, sur les 1 570 admissibles, soit 15,4 % des employés de ce groupe.

Une prime injuste?

Questionnée sur l’attribution et la présence des bonis au sein du ministère des Transports du Québec, la présidente du SFPQ, Lucie Martineau, a rappelé que son syndicat est contre les bonis au rendement. «Nous sommes contre l’octroi des bonis au rendement depuis longtemps, a-t-elle dénoncé en entrevue avec Le Huffington Post Québec. Ce qu’on propose, ce sont des augmentations salariales pour tous.»

Selon Mme Martineau, il n’y aurait pas de «règles claires» pour définir l’attribution des primes chez les employés. En effet, ces bonis seraient octroyés par les supérieurs, d’après leur bon vouloir, décrit la présidente. Ce qui a pour conséquence qu’il est même difficile pour le syndicat de savoir qui a obtenu des bonis parmi ses membres, explique-t-elle.

«Il n’est pas rare que les bonis créent des tensions dans les équipes de travail, surtout si un employé a eu une prime et pas les autres», souligne la présidente.

Quant à savoir comment le rendement des employés était évalué et connaître les détails de l’octroi de ces primes, le porte-parole du MTQ Jacques Nadeau a indiqué que chaque employé fait «l’objet d’une analyse du gestionnaire» selon une grille précise.

Le MTQ a aussi tenu à rappeler qu’«aucun cadre n’a obtenu de bonis depuis 2010». M. Nadeau a ajouté que les bonis sont versés pour des «rendements exceptionnels» et qu’ils ont touché «seulement 4,21% de l’ensemble de l’effectif» en 2012.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.