NOUVELLES

Hors de question de démanteler le réseau de l'UQ, dit le ministre Duchesne

15/09/2013 12:36 EDT | Actualisé 15/11/2013 05:12 EST

Il est « hors de question » de démanteler le réseau de l'Université du Québec (UQ), a signalé dimanche le ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne.

Cette recommandation, contenue dans le rapport du chantier sur une loi-cadre des universités déposé mercredi dernier, passerait par l'abrogation de la Loi sur l'UQ.

Or, selon le ministre Duchesne, le réseau universitaire mis sur pied en 1968 a prouvé son utilité en permettant une 'véritable démocratisation' de l'accès à l'enseignement supérieur.

La suggestion des coprésidents du chantier, Lise Bissonnette et John Porter, a été très mal reçue du côté de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ).

Les fédérations ont exhorté Pierre Duchesne à rejeter le démantèlement de ce « fleuron québécois en terme d'enseignement supérieur ».

La direction de l'UQ a pour sa part fait valoir dans une déclaration que la proposition laissait en suspens « de nombreuses questions stratégiques pour l'avenir de la société québécoise, notamment en région ».

Mme Bissonnette et M. Porter ont affirmé que leur recommandation ne supposait pas la création d'un nouveau regroupement d'universités, et qu'il ne s'agissait pas d'« un désaveu du réseau existant ».

La mesure vise, ont-ils plaidé, à éliminer le « caractère hiérarchique du siège social » devenu « obsolète ».

Créé en décembre 1968 par une loi votée à l'Assemblée nationale, le réseau de l'UQ regroupe 10 établissements, instituts et écoles répartis aux quatre coins de la province.

La Presse Canadienne

PLUS:rc