NOUVELLES

Festival du film de Toronto : les honneurs au film <em>12 Years a Slave</em>

15/09/2013 06:28 EDT | Actualisé 15/11/2013 05:12 EST

Bien des cinéphiles ont eu un coup de coeur pour 12 Years a Slave au Festival international du film de Toronto. Ce drame historique du réalisateur britannique Steve McQueen a obtenu le plus grand nombre de votes auprès des spectateurs.

Son regard brutal sur la situation de l'esclavage dans l'Amérique des années 1840 lui a permis de devancer l'autre Britannique Stephen Frears et le Québécois Denis Villeneuve qui avaient respectivement proposé au public Philomena et Prisoners.

Steve McQueen peut se réjouir de cette reconnaissance populaire qui permet souvent de prédire avec justesse qu'une oeuvre sera largement saluée à l'occasion de la prochaine cérémonie des Oscars. 

Pour ne citer que deux exemples, par le passé, de multiples statuettes dorées avaient été accordées aux équipes des films Pouilleux millionnaire et Le discours du roi, des productions qui avaient été auparavant chaleureusement accueillies par le public torontois.

Le grand patron du Festival, Piers Handling, a indiqué que 12 Years a Slave n'a pas seulement charmé les amateurs de cinéma, mais aussi les experts.

Il a précisé avoir lu certaines critiques et avoir constaté qu'elles étaient dithyrambiques. Il a ajouté qu'elles reconnaissaient que Steve McQueen avait su décrire d'une manière « authentique, honnête et dure la réalité d'un esclave au 19e siècle. »

Le directeur artistique du Festival international du film de Toronto, Cameron Bailey, a pu parler au réalisateur qui se trouve actuellement à Amsterdam. Steve McQueen a affirmé qu'il s'agissait « d'un honneur fantastique » et qu'il se réjouissait de la réaction du public, car il a eu l'occasion de visionner « de nombreux films brillants ».

M. McQueen a non seulement remercié les spectateurs qui lui sont fidèles depuis sa toute première présence dans la Ville-Reine, mais aussi son équipe de tournage.

Par ailleurs, le prix du meilleur long-métrage canadien, qui s'accompagne d'une bourse de 30 000 $, est allé à Alan Zweig pour son documentaire When Jews Were Funny.
Dans la catégorie réservée aux premiers longs-métrages canadiens, Shayne Ehman et Seth Scriver l'ont emporté grâce à Asphalt Watches.

Les récompenses ont été décernées, dimanche, lors d'un gala marquant la fin du Festival, un véritable marathon de projections qui aura notamment permis de découvrir les plus récentes performances au grand écran de Meryl Streep, Julia Roberts, Hugh Jackman, Kate Winslet et Daniel Radcliffe.

La Presse Canadienne

PLUS:rc