NOUVELLES

Plusieurs attaques terroristes font 20 morts un peu partout en Irak

14/09/2013 01:14 EDT | Actualisé 14/11/2013 05:12 EST
AP
Dos vehículos destruidos en un atentado en el suburbio de Bagdad de Ciudad Sadr el lunes 23 de julio del 2012. Una cadena de atentados mató el lunes por lo menos a 115 personas en Irak. (Foto AP/Karim Kadim)

BAGDAD - Un kamikaze s'en est pris à des funérailles auxquelles assistaient des membres d'une minorité ethnique dans le nord de l'Irak, samedi, tuant au moins 20 personnes, ont indiqué des responsables.

Le terroriste a fait sauter sa ceinture piégée à l'intérieur d'une tente lors d'une cérémonie tenue en après-midi par des membres de la minorité Shabak près de la ville de Mossoul, à 360 kilomètres au nord-ouest de Bagdad.

Selon les autorités, l'explosion, survenue dans le ville d'Arto Kharab, a également fait 35 blessés.

Les Shabaks sont des Turcomènes et des musulmans chiites. La plupart d'entre eux vivent dans des villages à l'est de Mossoul, la capitale provinciale de la province de Ninevah ethniquement diversifiée, qui est majoritairement formée de sunnites.

Mossoul est un lieu d'activité d'al-Qaïda en Irak au cours des dernières années, et des militants ont utilisé la violence et l'intimidation pour repousser des centaines de membres de groupes minoritaires à l'extérieur de la ville.

Personne n'a revendiqué l'attentat, mais le groupe local lié à al-Qaïda, l'État islamiste d'Irak et du Levant, s'est attribué la responsabilité de plusieurs attentats à la bombe de grande envergure au cours des derniers mois, et est soupçonné d'être derrière d'autres attaques coordonnées.

Ailleurs au pays, des responsables policiers ont annoncé qu'une bombe placée en bordure d'une route a frappé une voiture à Dujail, au nord de la capitale, tuant le chauffeur et son épouse.

La police a aussi dit qu'un garçonnet de 11 ans avait été tué lorsqu'une bombe a frappé un minibus circulant sur une route à environ 150 kilomètres au nord-est de Bagdad.

Des tireurs ont également attaqué une usine de tuiles dans l'est de la capitale, tuant le propriétaire de l'endroit et un travailleur.

Plus de 4000 personnes ont été tuées lors d'attaques en Irak depuis le début d'avril, dont 804 en août seulement, selon des données des Nations unies.

INOLTRE SU HUFFPOST

Iconic Images of the Iraq War