NOUVELLES

Des motocyclistes se disent victimes de harcèlement

14/09/2013 12:50 EDT | Actualisé 14/11/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Plusieurs centaines de motocyclistes se sont rassemblés ce matin à Lavaltrie, dans la région de Lanaudière, pour dénoncer le comportement des policiers à leur égard qu'ils qualifient d'abusif.

Les manifestants se rendent à Montréal, devant les bureaux de la première ministre, Pauline Marois, pour lui demander d'intervenir.

Ils souhaitent que la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) mette de côté son projet-pilote de sonomètre. Depuis le mois de mai, dans une quinzaine de municipalités de la province, les policiers sont équipés de cet appareil leur permettant de mesurer le niveau de bruit des motocyclettes. Ils peuvent alors intercepter ceux qui émettent plus de 100 décibels.

Selon les motocyclistes, ce projet-pilote sert de prétexte aux policiers pour les arrêter pour plusieurs autres raisons. Selon eux, la pression des policiers est de plus en plus forte depuis quelques années. Ils sentent de l'acharnement.

Des policiers de la Sûreté du Québec sont d'ailleurs sur place aujourd'hui pour assurer le bon déroulement de la manifestation et ils répondent aux questions des motocyclistes présents. Benoît Richard, porte-parole de la SQ, assure que les policiers doivent faire respecter la loi et qu'ils ne font pas de différence entre les automobilistes et les motocyclistes.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.