NOUVELLES

Protocole sur les pénuries de médicaments

13/09/2013 03:04 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

Un texte de Jean-Marie Yambayamba

Le gouvernement fédéral espère qu'un protocole national et une boîte à outils annoncés vendredi à Edmonton pour la divulgation des pénuries de médicaments permettront d'en réduire les conséquences.

Le nouveau protocole est censé donner une information claire et concise sur les pénuries de médicaments. Cette information sera disponible pour permettre aux médecins, aux pharmaciens, aux professionnels de la santé et autres intervenants de prendre les meilleures décisions pour les patients.

La boîte à outils précise les rôles et responsabilités des acteurs clés et les stratégies pour traiter les pénuries dans la chaîne d'approvisionnement.

Les compagnies pharmaceutiques devront notamment signaler les retards pour recevoir des médicaments approuvés dans le marché canadien.

Elles indiqueront aussi les causes possibles de ces problèmes, par exemple une question de sécurité identifiée sur le lieu de fabrication au Canada ou à l'étranger ou encore une augmentation inattendue des demandes.

Les entreprises proposeront également une alternative au médicament qui n'est pas disponible.

Un site Internet déjà créé fournira ce type d'information au public.

La ministre fédérale de la Santé Rona Ambrose insiste par voie de communiqué que « tous les maillons de la chaîne d'approvisionnement ont un rôle à jouer dans la communication, la gestion et la prévention des pénuries ».

Son homologue albertain Fred Horne a également souligné l'importance de cette collaboration pour remédier aux ruptures d'approvisionnements en médicaments.

Le protocole sur la divulgation et la communication des pénuries de médicaments est l'aboutissement d'une initiative qui a commencé en 2012 entre les gouvernements du Canada et de l'Alberta.

PLUS:rc