NOUVELLES

Effondrement d'une poutre dans le tunnel Viger Québec mandate un témoin-expert

13/09/2013 04:37 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

Le ministère des Transports du Québec a mandaté une firme de Brossard, Fleury, Léger & Associés ltée, comme témoin expert afin de déterminer le montant des préjudices subis dans le cadre de l'effondrement d'une poutre soutenant des paralumes du tunnel Viger, en juillet 2011

Selon le ministère des Transports, ce sont des travaux en cours dans le tunnel qui ont entraîné la chute de la poutre. Québec a alors demandé au procureur général d'intenter des poursuites civiles contre le consortium de génie Cima+/Dessau/SNC-Lavalin, responsable de la conception des travaux de réfection.

Le ministre des Transports de l'époque, le libéral Pierre Moreau, avait alors évalué la réclamation à « plusieurs millions de dollars ». « En tant que donneur d'ouvrage, le ministère des Transports et, par le fait même, l'ensemble des contribuables ont subi des dommages très importants, qui restent par ailleurs à être déterminés avec plus de précision », avait-t-il ajouté.

C'est justement pour évaluer le montant exact des préjudices que Québec a accordé un contrat de 200 000 $ à la firme de Brossard.

PLUS:rc