DIVERTISSEMENT

René Simard anime le gala des Gémeaux 2013 qui salue les artisans de la télévision (VIDÉO)

10/09/2013 12:48 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Juste avant le début officiel des programmations 2013-2014, on procède, ce dimanche, à la distribution des trophées saluant le talent des artistes et artisans de la télévision pour l'année 2012-2013. À Radio-Canada, 19h30, René Simard invite aux "28es Prix Gémeaux".

Il y aura une atmosphère de fébrilité dans la salle où auront pris place les centaines d'artistes qui espèrent remporter un prix parmi la vingtaine de catégories qui composent le menu de la soirée. Bien qu'on se doute que la série "19-2" en rafle plus d'un du côté des séries dramatiques, côté téléroman, la compétition se jouera entre "Destinées", "Mémoires vives", "O'" et "Yamaska". "La Galère", l'emportera-t-elle sur "Tu m'aimes-tu?", "Les Parent", "Mauvais Karma" et "Un sur 2" dans la catégorie "comédies"?

Plus tôt cette semaine, c'est à l'hôtel Hyatt Regency, que Pierre Verville à qui on a confié "La Soirée des artisans et du documentaire" se sera acquitté de sa mission, le jeudi 12 septembre dernier. Jean-Philippe Wauthier, pour sa part, en direct sur différents sites web, remettra, avec la collaboration de cinq animatrices dont Louise Deschâtelets et Rebecca Makonnen, les prix destinés aux catégories animation, interprétation, réalisation, textes, etc, ainsi que le Grand Prix de l'Académie, dès 15h, ce dimanche, en "Avant-première".

250 000 enfants dans le monde programmés pour tuer

On ne peut qu'être touché par la douleur du général Roméo Dallaire dont l'insuccès de sa mission au Rwanda, en 1994, suite au génocide de près de 800 000 personnes, l'a plongé dans l'abîme de la culpabilité. Et pourtant, ce n'était pas faute d'avoir crié à l'aide, un cri du cœur qu'on n'a pas voulu entendre.

Aujourd'hui à la retraite et stigmatisé à jamais par l'horreur du passé, le général, nommé sénateur, se consacre maintenant au sauvetage d'enfants-soldats au Congo et au Rwanda où il retourne malgré les tristes émotions que ces retrouvailles suscitent. Calculateurs et pervers, les chefs des forces et groupes armés, privilégient le conditionnement et l'entraînement des enfants qu'on a arrachés à leur famille, parce qu'ils sont plus malléables, téméraires, ne coûtent pas cher et ne posent pas de questions. Les filles serviront, en plus, de ménagères et d'esclaves sexuelles.

La tâche du général est gigantesque car, lorsqu'on parvient à ramener certains enfants auprès des leurs, ils sont accablés par le voisinage qui les rejette pour avoir servi l'ennemi et tué. On doit alors transférer ces jeunes dans des camps où on tentera de leur redonner leur jeunesse. "Se battre comme des soldats, mourir comme des enfants", ce dimanche, 19h, au Canal D.

Le happening du vendredi

Rien de mieux, pour sortir du carcan de la routine de la semaine, de s'offrir, le vendredi venu, une heure de divertissement qui rejoint tous les âges, d'autant plus que Gregory Charles en sera le "chef de fanfare", et quel chef! Voilà pourquoi une vingtaine de chanteurs, comédiens et humoristes, toutes générations confondues, sont heureux de participer. On chante, on danse, on improvise durant treize semaines dans une amicale compétition à laquelle participent Bianca Gervais, Ève Landry, Alex Perron, Brigitte Lafleur, Réal Bossé et d'autres. "Le choc des générations", à Radio-Canada, le vendredi 20 septembre, 20h.

Reconnu et admiré pour sa tendance au dépassement de soi, Guillaume Lemay-Thivierge, notre casse-cou certifié, devient animateur de "Faites-moi confiance", un jeu qui invite des concurrents à accomplir des prouesses, relever des défis, bref se lancer dans tout exploit qui contribue à générer des tsunamis d'adrénaline. Les adeptes du stress programmé en auront pour leur argent puisque qu'on diffusera deux émissions chaque semaine, en débutant le lundi et mardi 16 et 17 septembre, 19h, à TVA.

C'était au temps où, pour les enfants, jouer dehors allait de soi. C'était normal: la vie des enfants se passait dans la ruelle, sur le trottoir, dans la rue mais jamais au grand jamais dans la maison, sauf les jours de pluie, sauf en cas de maladie ou de punition. Règle générale, aucune mère de ce temps-là, n'aurait tolérer un enfant dans la maison. Les jouets qu'on recevait étaient un complément aux jeux que les enfants s'inventaient. Aujourd'hui, les enfants sont gardés en otage par les jeux informatisés, ils sont surprotégés et s'amusent avec des jeux conçus par d'autres. "Il était une fois un jouet / Je joue dehors", à Historia, le mardi 17 septembre, 19h.

À RADIO-CANADA: à "Découverte", on explique l'infarctus, ses effets et les actions à poser dans un laps de temps court pour éviter un maximum de séquelles, ce dimanche, 18h30. La 6e saison de "La Galère" ne risque pas de sombrer dans le train-train d'une petite vie tranquille. La mort de madame Baer apporte un premier grand bouleversement d'autant plus qu'Isabelle (Geneviève Rochette) aura omis, à cause de l'Alzheimer, d'informer Éric (Jean L'Italien) qu'il était le fils de leur bienfaitrice. Claude (Anne Casabonne) doit trouver le moyen de s'enrichir de deux millions $ pour regagner le cœur d'Antoine (Gabriel Sabourin). Mimi (Brigitte Lafleur) s'inquiète du manque d'enthousiasme de David (Martin Vachon), sa nouvelle conquête, le lundi 16 septembre, 21h.

À TVA: "La Poule aux œufs d'or" chausse ses bottes de cow-boy, ce dimanche, 19h, à l'occasion du Gala Country 2013. Du Festival Western de St-Tite, les huit heureux participants tenteront de remporter le gros lot d'un demi-million $.

À TÉLÉ-QUÉBEC: à "Pour l'Histoire", on nous propose un documentaire inédit, "Les images perdues des Kennedy", tournées par la famille ou des amis très proches, certaines datant de 1930. Déjà, ce clan très fortuné qui a connu tant de malheurs, suscitait la curiosité. En deux parties, ce dimanche et le 22 septembre, 20h. Au "Code Chastenay", on explique pourquoi il vaut mieux apprendre la musique, dès 5 ou 6 ans, avant de savoir lire ou écrire, le mardi 17 septembre, 19h.

À TV5: il n'a vécu que 35 ans mais a débuté sa vie active à 3 ans. Le génial Wolfgang Amadeus Mozart, en 30 ans, a constitué un gigantesque catalogue de 626 œuvres: symphonies, sonates, concertos, opéras, requiem, connus et appréciés mondialement. Si son talent lui vaut aujourd'hui l'immortalité, il reste que le compositeur est décédé dans l'isolement et la pauvreté. "Secrets d'Histoire / Mozart: la liberté ou la mort!", le lundi 16 septembre, 20h.

À HISTORIA: le pape Rodrigo Borgia est synonyme d'escroc qui a engendré (eh oui!) une famille de criminels, des gens cruels, pervers, qui entretenaient entre eux un amour incestueux, c'était au XVe siècle. Puis, il y eut Caligula, empereur romain décédé en l'an 41, qui fut sans doute l'incarnation de la haine et de la cruauté. Son règne en fut un de terreur et de dépravation sexuelle. Pour en savoir davantage sur ces personnages tristement illustres, "La vie secrète de…" le vendredi 20 septembre, 19h et 19h30.

À MUSIMAX: la vie de John Lennon, assassiné par Mark David Chapman, un fan qui idéalisait son idole, et l'importance du rôle social dont il se sentait investi, prêchant la paix dans le monde. "John Lennon: l'homme politique" et "Imagine: John Lennon", le vendredi 20 septembre, 20h et 22h.

À CINÉPOP: l'histoire de "L'étrangleur de Boston" qui, au début des années 1960, assassina treize femmes. Avec Tony Curtis, Henry Fonda et George Kennedy, le mercredi 18 septembre, 21h.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gémeaux 2012: les gagnants
Gémeaux 2012: le tapis rouge