NOUVELLES

Michel Barrette sauve une vie

12/09/2013 09:09 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

L'humoriste, animateur et comédien Michel Barrette s'est retrouvé au bon endroit au bon moment, jeudi matin, lorsqu'il est intervenu pour convaincre un jeune homme désespéré de renoncer à mettre fin à ses jours.

Michel Barrette était en voiture sur le pont Jacques-Cartier, à Montréal, lorsqu'il a aperçu le jeune homme assis sur la barrière anti-suicide du pont, prêt à sauter. Sans attendre, il a immobilisé sa voiture et a établi un contact avec lui.

Michel Barrette lui a ensuite dit qu'il avait lui-même déjà vécu une situation de désespoir, mais qu'il avait aujourd'hui 56 ans, qu'il était heureux, et que lui aussi, un jour, aurait 56 ans.

L'animateur a senti que la détresse du jeune homme était très grande et qu'il était prêt à sauter. Il a reçu l'assistance d'un policier de la Sûreté du Québec, Alain Tremblay, qui est allé se placer prêt de lui, mais qui a laissé la conversation se poursuivre entre M. Barrette et le jeune homme. Il expliquera plus tard qu'il avait voulu préserver le lien établi entre les deux hommes, tout en apportant son aide.

« Pendant une heure, on a vraiment pensé le perdre », a expliqué Michel Barrette, ajoutant qu'il craignait d'une part qu'il saute, mais appréhendait aussi une chute involontaire étant donné que la structure du pont était glissante à cause de la pluie.

L'animateur et le policier ont finalement réussi à convaincre le jeune homme de renoncer à son projet et à descendre de la structure. En entrevue à l'émission 24/60, Michel Barrette a confié souhaiter revoir le jeune homme, en compagnie du policier, pour discuter.

L'exemple à suivre

L'exemple de Michel Barrette « trace la voie » à suivre en pareille circonstance, expose le directeur général de l'Association québécoise pour la prévention du suicide, Bruno Marchand.

M. Marchand explique que les citoyens n'ont pas toujours le courage de s'arrêter lorsqu'une telle situation se produit, ou pensent qu'ils ne pourront pas vraiment faire de différence.

« Ce que Michel Barrette a fait, accompagné du policier, c'est de dire : je ne sais pas si je vais avoir les bons mots, mais je vais te dire par ma présence que je n'abandonnerai pas. Je n'abandonnerai pas sur ta vie, je n'abandonnerai pas sur qui tu es », dit-il.

PLUS:rc