NOUVELLES

En vacances, rien ne vaut un bon vieux livre papier

12/09/2013 10:15 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

Les ventes de livres électroniques ont peut-être dépassé aux États-Unis celles des éditions imprimées en 2012, mais les résultats d'une étude menée auprès de 2000 voyageurs fréquentant l'aéroport d'Heathrow, en Grande-Bretagne, montrent que les vacanciers ne sont pas encore prêts à laisser tomber le bon vieux format papier.

  • 71 % des voyageurs préfèrent transporter une valise pleine de livres plutôt que d'opter pour une liseuse électronique
  • 67 % avouent aimer la sensation d'un vrai livre entre leurs mains
  • 12 % veulent décrocher complètement des technologies en vacances
  • 23 % lisent de la littérature étrangère en vacances, et plus particulièrement des auteurs du pays visité

Le numérique ne remporte pas non plus beaucoup de succès quand vient le temps de choisir une lecture estivale : 67 % des répondants se tournent vers les amis et la famille pour leurs recommandations de lecture, suivis de près par les bibliothécaires et les libraires (22 %).

Les suggestions en ligne autogénérées ont été jugées moins utiles : 33 % des personnes interrogées estiment que ces recommandations sont trop stéréotypées, et 15 % les trouvent carrément ennuyeuses.

PLUS:rc