DIVERTISSEMENT

Après Venise, Toronto accueille «Tom à la ferme», de Xavier Dolan

11/09/2013 08:44 EDT | Actualisé 11/09/2013 08:45 EDT
Martine Côté

C’est lors d’une soirée chaude de 32°C que Xavier Dolan a présenté son Tom à la ferme au public du TIFF. Le festival de Toronto, qui a sélectionné chacun des films du jeune cinéaste, ne pouvait pas passer à côté de ce quatrième long-métrage, sa première incursion dans le thriller.

Lors de la discussion traditionnelle d’après-projection, les spectateurs qui ont pris la parole ont entre autres eu de bons mots pour le jeu de Lise Roy et la direction artistique du film. À la question «Quel conseil donneriez-vous à un jeune cinéaste?» Xavier Dolan a répondu: «Je ne peux pas donner de conseils… Regardez-moi, j’ai 12 ans!». Il s’est par contre empressé de répondre qu’il suggère aux cinéastes d’être ambitieux. De ne jamais abandonner malgré les refus et les personnes qui tenteront de les dissuader.

À la base imaginé par Michel-Marc Bouchard pour le théâtre, Tom à la ferme nous plonge dans l’histoire d’un jeune homme qui se rend aux funérailles de son amant alors que la mère du disparu ignore tout de l’orientation homosexuelle de son fils. Et le frère du défunt entend bien qu’elle ne l’apprenne jamais, fut-il que ça passe par des moyens extrêmes.

Sur scène, aux côtés du réalisateur, la comédienne Evelyne Brochu a eu de bons mots pour le travail de Dolan «son ami et un génie». Elle a partagé au public sa vision de Tom à la ferme. «Pour moi, c’’est un film sur le vide, et le fait qu’on cherche toujours à remplacer ce qu’on a perdu. Les personnages du films sont interdépendants, car ils sont tous là pour combler un vide dans la vie d’un des autres personnages», a-t-elle expliqué. Elle a remercié le cinéaste pour son talent à créer des rôles de femmes intéressants, «libérateurs pour une actrice».

Avec Tom à la ferme, Dolan signe une oeuvre marquée par un changement de ton : plus en nuances, avec des scènes plus découpées, plus posé dans son esthétisme, mais tout aussi puissante que ses films précédents. Le scénario nous plonge dans ce climat suffocant avec des dialogues plus économes de mots que ce à quoi nous a habitués le cinéaste. Dolan, l’acteur, propose une interprétation subtile, probablement sa meilleure en carrière. Il excelle particulièrement dans une formidable scène de tango. Tom à la ferme se révèle comme un thriller psychologique classique avec un beau supplément d’âme.

LIRE AUSSI:

»Mostra de Venise: «Tom à la ferme» de Xavier Dolan reçoit le prix de la critique

»Mostra de Venise: Xavier Dolan ovationné pour Tom à la ferme

Ils étaient au TIFF 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.