NOUVELLES

Le Québec compte le moins de propriétaires au pays

11/09/2013 08:51 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

L'accès à la propriété se stabilise après des années de croissance, 69 % des ménages canadiens étaient propriétaires de leur résidence en 2010, une hausse d'environ un demi-point par rapport aux données de 2006, selon les chiffres publiés par Statistique Canada.

Un texte de Martin Bégin

Les données montrent une certaine stabilisation de l'accès à la propriété après des années de croissance. En 1996, le taux de propriété était de 63,6 %

Les statistiques montrent aussi que l'accès à la propriété n'est pas uniforme au pays. Parmi les provinces, c'est au Québec qu'il est le plus bas, à 61,2 %. Il est de 71,4 % en Ontario. C'est au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador qu'il est le plus élevé, avec plus des trois quarts des ménages qui sont propriétaires.

Alors qu'on anticipe des hausses futures des taux d'intérêt, il est intéressant de noter que dans l'ensemble du pays, parmi les 9,1 millions de ménages qui sont propriétaires, 1,7 million, soit près du cinquième, consacrent déjà plus de 30 % de leur revenu aux coûts d'habitation, ce qui selon le barème établi par la Société canadienne d'hypothèque et de logement, dépasse le seuil d'abordabilité.

Le revenu moyen de l'ensemble des Canadiens était de 38 700 $ en 2010. La plus grande part vient de l'emploi, le reste provient de revenus de retraite, de placement, de prestations d'assurance-emploi ou de prestations pour enfants.

Outre les Territoires, c'est en Alberta que la part du revenu provenant d'un emploi est la plus élevée, à 81,3 %, et en Atlantique qu'elle est la plus basse, de 68,6 % à 71,2 %, selon la province. Au Québec, cette part est de 71,7 %

Dans toutes les catégories démographiques ou presque, les hommes gagnent plus que les femmes.

Par exemple, la tranche supérieure de 1 %, qui commence à 191 000 $ par année, est composée d'hommes à 80 %.

Pour être dans la tranche supérieure de 10 %, il faut gagner au moins 80 400 $ par année.

PLUS:rc