NOUVELLES

La mission scientifique de l'Amundsen ne serait pas compromise

11/09/2013 11:58 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

La mission scientifique du bateau de recherche l'Amundsen devrait se poursuivre malgré l'écrasement d'un hélicopère de la Garde côtière canadienne qui a fait trois morts, mercredi.

Les dirigeants du réseau ArticNet responsable de cette expédition doivent évaluer la situation sous peu avec l'équipage.

L'Amundsen navigue actuellement vers le port de Resolute Bay afin de remettre à leurs familles les corps du pilote de La Garde côtière Daniel Dubé, de Marc Thibault, le commandant de l'Amundsen, de même que celui du chercheur Klaus Hochheim de l'Université du Manitoba.

Mercredi, les 80 personnes à bord, dont 40 scientifiques, ont pu communiquer avec leurs proches afin de les rassurer leur état de santé physique et mentale après le drame qui a secoué toute l'équipe.

Au cours des prochains jours, les dirigeants du réseau ArticNet auront des échanges avec les scientifiques du navire afin de connaître leurs intentions pour la suite de la mission scientifique.

Plusieurs d'entre eux sont des chercheurs qui poursuivent des études universitaires à la maîtrise et au doctorat. Le directeur scientifique du réseau ArticNet, Louis Fortier croit que malgré la situation tragique qui se vit à bord, l'Amundsen va poursuivre sa mission.

« Ils sont très anxieux de compléter leurs programmes, de poursuivre leurs recherches donc c'est toute leur carrière qui en dépend [...] Je m'attends à ce que les gens soient plutôt positifs, plutôt prêts à reprendre le collier et à continuer la mission », croit-il.

Entre-temps, les inspecteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) doivent se rendre mercredi à Resolute Bay. Ils devront entre autres déterminer pourquoi aucun signal de détresse n'a été émis à la suite de l'accident.

PLUS:rc