NOUVELLES

Jessica Chastain joue dans un film qui présente deux histoires en une

11/09/2013 02:35 EDT | Actualisé 10/11/2013 05:12 EST

Après quelques années seulement à Hollywood, l'actrice Jessica Chastain compte déjà deux nominations aux Oscar et une filmographie à faire rougir bien des comédiens plus expérimentés.

Pour sa dernière performance, elle joue dans The disappearance of Eleanor Rigby : him et The disappearance of Eleanor Rigby : her, une ambitieuse histoire d'amour racontée dans deux films. Les longs métrages sont projetés cette semaine au Festival international du film de Toronto (TIFF), qui se poursuit jusqu'à dimanche dans la Ville Reine.

Écrits et réalisés par Ned Benson, ces films montrent les deux côtés d'une même médaille, soit les perceptions de la tragédie vécue par le couple que forme Eleanor Rigby (Jessica Chastain) et son époux, Conor (James McAvoy).

Le premier volet relate le point de vue du mari, qui tente désespérément de garder sa femme auprès de lui malgré la détérioration fulgurante de sa vie. Le second, lui, propose le regard d'Eleanor Rigby sur ces mêmes événements. Plusieurs scènes reviennent dans les deux films, mais sont, chaque fois, racontées d'une perspective différente, en fonction de la subjectivité du personnage.

Si les films peuvent être vus séparément et dans n'importe quel ordre, ils sont toutefois projetés l'un à la suite de l'autre pendant le TIFF. Les spectateurs peuvent ainsi, pendant 190 minutes, vivre une longue aventure cinématographique explorant toutes les fissures d'un couple en train de s'effondrer.

Un tel pari apparaît risqué pendant un festival où les journalistes et cinéphiles se ruent d'une salle à l'autre avec, bien souvent, leur téléphone intelligent à la main quelques minutes seulement après le début de la projection. Leur demander de rester assis dans une même salle pendant plus de trois heures aurait donc pu sembler impossible.

Or, Jessica Chastain a raconté qu'à son grand étonnement, la salle était remplie pour la projection et qu'il y avait une énorme foule à l'extérieur.

« On se demandait un peu ce qui se passait, mais c'était merveilleux. Et je suis vraiment enthousiaste au sujet de ce film parce que Ned l'a écrit de telle sorte que les deux histoires se tiennent. Vous pourriez ne voir qu'un seul des deux films, mais vous voudrez sûrement les voir tous les deux pour avoir l'autre version. Mais il n'a pas écrit un film de trois heures. Il a écrit deux films d'une heure trente chacun », a-t-elle raconté en entrevue, plus tôt cette semaine.

La Presse Canadienne

PLUS:rc