NOUVELLES

Di Vaio et Bernier marquent deux fois, l'Impact l'emporte enfin à l'étranger

08/09/2013 09:56 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST
PC

FOXBOROUGH, États-Unis - Patrice Bernier a marqué à deux reprises sur des tirs de pénalité, Marco Di Vaio a inscrit ses 16e et 17e filets de la saison et l'Impact de Montréal a mis fin à une séquence de six matchs sans victoire à l'étranger en l'emportant 4-2 face au Revolution de la Nouvelle Angleterre, dimanche.

L'Impact (13-7-6) a pu évoluer à 11 joueurs contre dix dès la cinquième minute puisque le gardien du Revolution, Matt Reis, a écopé d'un carton rouge en faisant trébucher Di Vaio, qui s'était faufilé dans la surface. Bernier s'est ensuite exécuté pour inscrire son troisième but de la campagne face au gardien substitut Bobby Shuttleworth.

Le Revolution (10-10-7) s'est cependant chargé de rappeler à ses adversaires qu'il était capable de se débrouiller avec un joueur en moins. La jeune sensation de 18 ans Diego Fagundez a tenté une passe vers Dimitry Imbongo quand le défenseur Jeb Brovsky s'est interposé en tentant de dégager le ballon avec une glissade. Ce dernier a toutefois remis le ballon directement sur le pied de Fagundez, qui a tiré sur réception pour battre Troy Perkins à la 26e minute.

Cinq minutes plus tard, l'officiel Sorin Stoica a appelé une autre faute dans la surface lorsque Jose Goncalves a fauché Felipe à quelques mètres du filet. Cette fois, Bernier y est allé d'un tir bas à la gauche du gardien pour porter la marque à 2-1 en faveur des montréalais.

La troupe de Marco Schällibaum en a rajouté avant la mi-temps. Dans les arrêts de jeu de la première demie, Di Vaio a profité d'un centre parfait de Hassoun Camara pour déjouer habilement le défenseur A.J. Soares avant de battre Shuttleworth du côté rapproché. Avec ce but, l'Italien a repris l'exclusivité du premier rang des marqueurs de la MLS devant Mike Magee, du Fire de Chicago.

Di Vaio et Camara ont de nouveau uni leurs efforts au retour du vestiaire. Les deux joueurs ont exécuté un jeu presque identique à la 55e minute, pour donner trois buts d'avance à l'Impact, qui n'a pas perdu à ses quatre dernières rencontres.

«Je suis satisfait de ma prestation, mais surtout du collectif de l’équipe, a dit Camara. C'était un match crucial aujourd'hui. On se bat pour la première place et en même temps on devance les équipes derrière nous avec ce résultat. On veut continuer de s'améliorer.»

Kelyn Rowe a réduit l'écart à deux buts à la 76e en enroulant le ballon dans la partie supérieure gauche du filet, mais le Revolution n'a pu remonter la pente.

«Dès le début de la rencontre, j’ai senti que nous allions gagner ce match, a déclaré Schällibaum. Après avoir bien fait en première demie, en profitant de l’avantage de l’expulsion, nous avons bien maitrisé le jeu aussi en deuxième demie. Ce sont trois points importants pour le classement, mais ce sera difficile jusqu’à la toute fin de la saison.»

Avec cette victoire, l'Impact s'assure de conserver le premier rang de l'Association de l'Est à égalité avec les Red Bulls de New York et le Sporting Kansas City. Les trois équipes ont amassé 45 points, mais le onze montréalais a deux matchs de plus à disputer.

Cette défaite pourrait s'avérer coûteuse pour le Revolution, qui est toujours dans la course pour une place en éliminatoires. La formation menée par Jay Heaps détient présentement le cinquième et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoirs, à égalité avec le Dynamo de Houston.

L'Impact disputera son prochain match au Stade Saputo face au Crew de Columbus, le 14 septembre.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.