NOUVELLES

JO-2020: Tokyo désignée ville hôte par le CIO

07/09/2013 04:30 EDT | Actualisé 07/11/2013 05:12 EST
AFP

La capitale japonaise, Tokyo, sera l'hôte des Jeux olympiques d'été de 2020.

Tokyo a battu la ville d'Istanbul au second tour du scrutin tenu à Buenos Aires, avec 60 voix des membres du Comité international olympique contre 36, samedi. La capitale japonaise était aussi arrivée en tête au premier tour

La ville de Madrid, l'autre participante à la finale, avait été éliminée au premier tour.

Tokyo, candidate malheureuse en 2016, a bénéficié cette fois d'un meilleur soutien populaire et tiendra pour la deuxième fois de son histoire les Jeux olympiques après ceux de 1964.

« Seule la victoire est belle », a déclaré avec émotion l'ancien champion de tennis Shuzo Matsuoka, un des nombreux sportifs venus à Buenos Aires pour l'occasion. « Avec les JO, la vie au Japon va changer. »

« On a réussi! Le jour se lève à Tokyo », a écrit sur Twitter le secrétaire du premier ministre Shinzo Abe.

Lors de la présentation finale avant le vote, Abe a affirmé aux membres du CIO que la fuite radioactive à la centrale nucléaire Fukushima n'était pas une menace pour Tokyo. Il s'est engagé personnellement à assurer la sécurité des Jeux olympiques.

« Laissez-moi vous assurer que la situation est sous contrôle, a-t-il dit. Elle n'a jamais fait de dommages et n'en fera jamais à Tokyo. »

Les espoirs de Madrid et Istanbul éteints

La foule turque massée à proximité de la Mosquée bleue a quitté le lieu de rassemblement en silence, après l'annonce par le président du CIO Jacques Rogge qu'Istanbul ne serait pas hôte des Jeux.

« Aujourd'hui, nous avons démontré que nous étions un candidat sérieux, je ne considère pas que nous avons perdu, a dit au pied du podium Huseyin Avni Mutlu, le gouverneur d'Istanbul. Nous sommes un peuple qui aime la compétition, nous essayerons à nouveau. »

Plus tôt en journée, les Espagnols rassemblés à la place de l'Indépendance à Madrid n'ont pu que constater que leur ville avait été éliminée de la course dès le premier tour de scrutin.

Le CIO a dû procéder à un deuxième vote afin de départager Madrid et Istanbul. Les deux villes avaient obtenu le même nombre de voix.

La métropole turque a remporté 49 voix contre 45 pour la capitale ibérique.

La capitale espagnole a déjà essuyé des échecs pour les Jeux de 2012 et de 2016. Ses promesses de Jeux à plus petit budget, dans une Espagne en crise, n'ont pas réussi à séduire assez de membres du CIO.

INOLTRE SU HUFFPOST

Cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Londres 2012
Cérémonie d'ouverture des JO