NOUVELLES

Défilé anti-islamiste à Londres : 160 arrestations 

07/09/2013 08:47 EDT | Actualisé 07/11/2013 05:12 EST

Plus de 160 personnes ont été arrêtées samedi dans l'est de Londres au cours de manifestations rivales organisées par des militants anti-islamistes et des groupes antiracistes près d'une zone qui accueille une des plus importantes communautés musulmanes du pays.

Quelque 3000 policiers avaient été déployés pour maintenir séparés un groupe de 500 membres de l'English Defence League (EDL), un groupe d'extrême droite, qui avait interdiction de défiler dans le quartier musulman de Tower Hamlets, et un groupe de manifestants antiracistes appartenant notamment à Unite Against Fascism.

La police avait imposé cette restriction géographique au défilé de l'EDL, ainsi qu'une restriction horaire. L'EDL avait contesté cette décision en justice vendredi, sans succès.

Selon un porte-parole de la police, environ 150 contre-manifestants ont été arrêtés après qu'un groupe s'est détaché du cortège principal pour se diriger vers Tower Bridge où la marche de l'EDL devait se terminer.

En outre, 14 autres personnes, principalement de l'EDL, ont été arrêtées au cours de la journée pour violences, possession de couteaux et de matériel d'artifices. Un autre homme, âgé de 30 ans, a été arrêté pour avoir incité les autres à ne pas respecter les conditions fixées pour la manifestation.

Sur son compte Twitter, l'EDL signale l'interpellation de son président, Tommy Robinson, pour « incitation ».

Malgré le nombre élevé d'interpellations, il n'y a pas eu d'affrontements graves, indique la police.

« La présence policière a réussi à maintenir les deux groupes séparés », a déclaré le porte-parole de la police.

Des députés avaient écrit à la police pour demander l'interdiction du défilé, craignant une répétition des affrontements violents de 2011 entre l'EDL, la police et des
groupes antifascistes à Tower Hamlets.

Reuters

PLUS:rc