NOUVELLES

Marois défend sa politique de l'emploi

06/09/2013 04:17 EDT | Actualisé 05/11/2013 05:12 EST

Alors qu'à Québec, l'opposition accuse le gouvernement Marois d'avoir perdu le contrôle de l'économie, le Parti québécois répond que les libéraux et la Coalition avenir Québec (CAQ) font de la petite politique.

Cette polémique tire sa source des données sur l'emploi publiées par Statistiques Canada vendredi. Celles-ci révèlent que le Québec a affiché une perte nette de 5000 emplois au mois d'août par rapport à juillet, même si le taux de chômage a cédé 0,3 point de pourcentage, pour s'établir à 7,9 %, en raison du moins grand nombre de personnes à la recherche d'un emploi.

Répondant aux attaques de l'opposition, en marge de l'annonce d'un investissement de 40 millions de dollars par Danone, la première ministre Pauline Marois a dit ne pas s'inquiéter des pertes d'emplois québécoises. Elle a tenu à rappeler que le gouvernement péquiste s'affaire à supporter les entreprises québécoises qui ont les reins solides et qui sont en mesure d'employer davantage de gens.

La première ministre s'est également dite optimiste en ce qui a trait à la création d'emplois, notamment en raison d'une certaine reprise de l'économie américaine.

De son côté, la ministre du Travail, Agnès Maltais, utilise d'autres chiffres que ceux de Statistique Canada pour dire que la situation de l'emploi au Québec s'améliore.

« On ne regarde pas mois par mois les fluctuations qui proviennent de sondages. [...] Mais plutôt quelle est la situation par rapport au mois d'août l'année dernière. Par rapport à l'année dernière, il y a 62 200 emplois de plus au Québec. C'est la seule façon de calculer, tout le monde le sait. Les libéraux le savent, les caquistes le savent », lance-t-elle.

Quant aux deux partis d'opposition, ils comparent le bilan du Québec à celui du Canada. « Depuis le début de l'année, pour le reste du Canada, c'est la création nette de 145 000 emplois, alors qu'au Québec, c'est une perte nette de 45 000 », déplore le porte-parole des libéraux en matière de Finances, Pierre Paradis. 

Le chef de la CAQ, François Legault, reprend les mêmes chiffres pour affirmer que le Québec a besoin d'une nouvelle stratégie économique. « Cette situation est alarmante et nous démontre clairement l'incompétence de Mme Marois et de son gouvernement en matière d'emploi », a-t-il commenté.

PLUS:rc