NOUVELLES

Le Canada parmi les pays qui promettent de l'aide destinée aux civils syriens

06/09/2013 07:02 EDT | Actualisé 06/11/2013 05:12 EST

Le Canada et un certain nombre d'autres pays du G20 réunis en Russie annoncent de l'aide pour protéger les civils syriens.

Parallèlement, quelques pays représentés à Saint-Pétersbourg semblent disposés à soutenir une frappe militaire contre le régime de Bachar Al-Assad.

Le premier ministre Stephen Harper a précisé vendredi dans un communiqué que son gouvernement fournirait 45 millions de dollars d'aide supplémentaire à la Syrie. L'argent ira à des organisations qui fournissent de la nourriture, de l'eau potable, de l'aide sanitaire, des abris et de la protection aux civils et aux Syriens qui ont fui le pays.

Le Canada a versé un total de 203,5 millions de dollars à ce pays depuis janvier 2012.

Cette annonce est intervenue peu après que le ministre des Affaires étrangères, John Baird, eut rencontré vendredi le premier ministre britannique David Cameron, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et les ministres et responsables de cinq autres pays.

M. Cameron a assuré que le gouvernement britannique donnerait 85 millions de dollars de plus pour la formation médicale et l'aide aux civils qui ont été blessés dans une attaque chimique.

Mais les participants demeurent loin d'un consensus ou d'un point de vue majoritaire sur l'opportunité ou non de punir Bachar Al-Assad au moyen d'une frappe militaire.

Jusqu'à présent, seuls le Canada, la France, la Turquie et les États-Unis soutiennent ouvertement l'usage de la force.

La Presse Canadienne

PLUS:rc