NOUVELLES

L'éducation des enfants, l'autre plaie du conflit syrien

06/09/2013 03:12 EDT | Actualisé 05/11/2013 05:12 EST

L'UNICEF tire la sonnette d'alarme au sujet des enfants syriens privés d'école.

Selon l'organisme onusien, près de 2 millions d'enfants âgés de 6 à 15 ans, soit 40 % des élèves de cette tranche d'âge, ne fréquentent plus l'école en raison du conflit qui ravage le pays depuis plus de deux ans.

L'UNICEF a affirmé vendredi que la Syrie était « sur le point d'atteindre l'objectif de l'éducation primaire universelle » avant le début du conflit.

Plus de 3000 écoles ont été détruites ou endommagées depuis 2011, et environ 900 sont occupées par des familles déplacées qui ont fui les violences.

Environ la moitié des 2 millions de jeunes Syriens ne pouvant plus aller à l'école sont réfugiés dans les pays voisins, qui n'ont pas la capacité d'assurer l'éducation des petits Syriens.

Au Liban, le nombre de places est limité à 300 000, mais le gouvernement estime qu'il y aura 550 000 enfants en âge d'être scolarisés à la fin de l'année.

En Jordanie, environ les deux tiers des quelque 150 000 enfants syriens en âge d'être scolarisés ne vont pas à l'école.

En Irak, l'écrasante majorité des jeunes Syriens vivant dans des familles d'accueil ne vont pas à l'école.

L'envoyé spécial de la radio de Radio-Canada au Liban, Akli Aït Abdallah, nous a fait parvenir cette série de photos d'enfants syriens réfugiés au Liban.

Manque d'argent

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés affirme que sur les 2 millions de réfugiés syriens recensés, 1 million ont moins de 18 ans. Parmi ceux-ci, 740 000 ont moins de 11 ans.

Par ailleurs, l'ONU estime à 3 millions le nombre d'enfants qui sont affectés par le conflit à l'intérieur de la Syrie.

L'UNICEF a indiqué que sur les 161 millions de dollars réclamés pour couvrir les besoins en éducation pour les enfants syriens, seulement 51 millions ont été versés à l'organisme.

PLUS:rc