POLITIQUE

Hélicoptères: l'attente pourrait se prolonger si Ottawa abandonne les Cyclones

06/09/2013 04:18 EDT | Actualisé 06/11/2013 05:12 EST
PC

HALIFAX - Le responsable de l'approvisionnement au ministère de la Défense a dit ignorer vendredi quand les Forces canadiennes auraient de nouveaux hélicoptères maritimes si Ottawa laissait tomber les Cyclones CH-148.

Le contre-amiral Pat Finn a affirmé que l'échéancier était incertain maintenant que le gouvernement fédéral avait décidé de considérer d'autres modèles.

Des sources ont révélé jeudi que des représentants de l'armée avaient récemment visité une base dans le sud du Royaume-Uni pour examiner des hélicoptères Merlin HM-1 de la Marine royale britannique.

Une porte-parole de la ministre des Travaux publics, Diane Finley, a confirmé que le gouvernement évaluait actuellement différentes options. La livraison des Cyclones CH-148 accuse des années de retard et le coût des appareils a déjà dépassé le budget prévu de plusieurs milliards de dollars.

M. Finn a exprimé de l'inquiétude par rapport aux délais, mais le ministère essaie de s'assurer d'obtenir l'équipement dont il a besoin, que ce soit auprès de la compagnie Sikorsky, qui fabrique les Cyclones, ou d'une autre entreprise.

Le contre-amiral a fait le point sur les programmes d'approvisionnement militaire lors d'un événement à Halifax, vendredi. Il a déclaré que les plus récents développements devraient mettre de la pression sur Sikorsky afin qu'elle livre les 28 appareils promis.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.