L'UPAC vient hanter la campagne de Denis Coderre

Publication: Mis à jour:
DENIS CODERRE
PC

Denis Coderre n'est peut-être plus député fédéral, mais son passé de député libéral dans la circonscription de Bourassa vient hanter sa campagne à la mairie de Montréal.

Projet Montréal et Coalition Montréal demandent au candidat de s'expliquer sur les révélations de la Presse canadienne (PC).

L'agence de presse révélait jeudi que le Parti libéral du Canada (PLC) avait récolté la grande majorité des dons versés par les individus et les entreprises soupçonnées de corruption au Québec durant la période qui a précédé le resserrement des règles sur les dons aux partis politiques, le scandale de l'industrie de la construction et l'exil des libéraux dans l'opposition.

L'enquête de la PC révèle que les libéraux ont reçu 85 % des 2,2 millions de dollars versés entre 1993 et 2011 par des personnes et des compagnies qui ont depuis été accusées à la suite d'enquêtes menées par l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Surtout que la circonscription de Bourassa, que représentait Denis Coderre, est la deuxième en importance pour les sommes reçues, juste après Outremont.

« Denis Coderre a non seulement ramassé les mêmes candidats qui ont bénéficié du système de corruption qu'on a eu à Montréal, il a aussi bénéficié des même réseaux de financement. [...] Denis Coderre doit s'expliquer aux Montréalais et expliquer pourquoi il a tant dépendu de ces même réseaux de financement qui ont corrompu la ville de Montréal », a déclaré Alex Norris candidat comme conseiller de ville pour le district Jeanne-Mance.

Marcel Côté, candidat à la mairie pour Coalition Montréal, est du même avis.

« Il y a deux façons de faire de la politique et je pense qu'on a vu dans ce tableau là la vieille façon de faire de la politique. [...] M. Coderre a surement rencontré plusieurs de ces individus. J'espère que c'est chose du passé. [...] Surement qu'il doit s'expliquer. C'est le deuxième comté qui a reçu le plus de contributions de gens qui, pour la grande partie, ont admis qu'ils avaient eu des comportement inadmissibles avec des politiciens, donc j'espère qu'il va s'expliquer », dit-il.

Il a été impossible d'avoir la réaction de M. Coderre à ce sujet. Sa porte-parole a déclaré que tout avait été fait de façon légale, et que M. Coderre n'était plus député. Elle a ajouté que pour avoir d'avantage d'explications, il fallait s'adresser à Élections Canada ou au PLC.

Avec les informations de François Cormier

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Denis Coderre pour les nuls
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Marcel Côté critique Denis Coderre pour son choix de numéro deux

Denis Coderre défend Louise Harel... pour mieux attaquer Marcel ...

Irois Léger se porte candidat à la mairie de Montréal

Mairie de Montréal : 14 premiers candidats pour Mélanie Joly

Danièle Lorain contre Luc Ferrandez?

Montréal: Marcel Côté prône une refonte en profondeur du système ...