NOUVELLES

Bande dessinée : <em>Chroniques d'une fille indigne</em>

06/09/2013 12:07 EDT | Actualisé 06/11/2013 05:12 EST

Caroline Allard et Francis Desharnais signent le projet Chroniques d'une fille indigne qui met en scène les réflexions déconcertantes de la petite Lalie.

L'auteure Caroline Allard (Chronique d'une mère indigne) a puisé son inspiration chez sa plus jeune fille, une petite fille un peu cynique et sarcastique, dit-elle.

C'est plus d'une centaine de dialogues écrits qu'elle avait en main pour amorcer ce projet qui allait donner vies aux mots d'enfants, sans faire dans l'attendrissant.

L'illustrateur Francis Desharnais (Burquette) avec lequel elle a fait le tri a eu carte blanche pour la mise en scène, le découpage et le rythme à donner aux blagues en quatre cases.

« Ce qu'il faut, c'est vraiment que le punch tombe à la dernière case et de s'arranger pour que ça coule bien pour y arriver. On a juste quatre cases, mais il faut aussi des fois placer des silences, des cases où il ne se passe rien, mais qui font que le gag va frapper plus fort, c'est un peu cette gestion-là qu'il faut faire quand je reçois les dialogues », explique l'illustrateur.

Caroline Allard est très heureuse du résultat avec le dessin en noir et blanc, épuré . « C'est très ludique, on voit que Francis s'est beaucoup amusé et les expressions de Lalie, la fillette dans le livre, c'est vraiment pince-sans-rire. Il y a un mélange de naïveté et une espèce de côté blasé et je trouve que ça ressort beaucoup dans son dessin », dit-elle.

Le duo songe déjà à un deuxième tome des aventures d'une « fille indigne ».

Chroniques d'une fille indigne est publié aux Éditions du Septentrion.

PLUS:rc