POLITIQUE

L'équilibre budgétaire pour 2013-2014, assure le ministre Marceau

05/09/2013 04:15 EDT | Actualisé 05/11/2013 05:12 EST
Presse canadienne

Le déficit zéro au Québec sera atteint en 2013-2014, affirme le ministre des Finances de la province, Nicolas Marceau, qui soutient qu'il s'agit « d'un engagement ferme ».

Il corrige ainsi le tir à la suite de déclarations de la première ministre Pauline Marois concernant la révision possible de l'échéance pour l'atteinte de l'équilibre budgétaire.

À l'occasion d'une entrevue accordée à RDI Économie, jeudi, le ministre Marceau a déclaré en substance que les prévisions de croissance économique du gouvernement de Pauline Marois « tiennent la route ».

« On a de l'emploi. On a de l'investissement. Avec nos prévisions, avec ce qu'on voit comme évolution des revenus, des dépenses, on est capable d'arriver à l'équilibre budgétaire. »

-- Le ministre des Finances du Québec, Nicolas Marceau

Nicolas Marceau dit comparer janvier à juillet 2013 à la même période en 2012 pour évaluer l'état du marché de l'emploi au Québec. La situation, envisagée dans cette perspective, le rassure, car il constate avoir 70 000 personnes de plus au travail dans la province. « Je pense que le deuxième semestre de 2013 sera meilleur que le premier », assure-t-il.

Pour le ministre des Finances, le Québec n'est pas « dans un monde d'austérité ». Dans ce contexte, Nicolas Marceau affirme que la taxe santé va demeurer et que le Fonds des générations, dans lequel Québec a prévu d'injecter un milliard de dollars, ne sera pas touché.

Créé en 2006, le Fonds des générations est destiné à réduire le poids de la dette du Québec sur le produit intérieur brut (PIB) de la province. Ce fonds en fiducie est géré par La Caisse de dépôt et placement du Québec. Les sommes qui y sont accumulées seront appliquées exclusivement au remboursement de la dette.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois