NOUVELLES

Gilgert gagne, Nibali toujours en rouge

05/09/2013 01:38 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST

Le Belge Philippe Gilbert a sprinté pour remporter la 12e étape du Tour d'Espagne, jeudi. Vincenzo Nibali conserve le maillot rouge.

Au fil d'arrivée d'une course qui s'est terminée presque à la file indienne, le champion du monde sur route en 2012 (BMC Racing) a coiffé le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky). L'Argentin Maximiliano Ariel Richeze (Lampre-Merida) a pris le 3e rang. Le porteur du maillot arc-en-ciel signait sa première victoire de l'année.

En fin de course, le meneur au classement général, l'Italien Vincenzo Nibali (Astana), est toujours demeuré près de la tête. Il a pris le 35e rang et reste au sommet du classement général.

L'Allemand Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step), 2e la veille et 115e de l'étape, a tenté une échappée au 149e kilomètre. Il a réussi à gagner une dizaine de secondes sur le peloton, mais il s'est bientôt fait rattraper.

Le même sort a été réservé à Fabricio Ferrari (Caja Rural-Seguros), Romain Zingle (Cofidis) et Cedric Pineau (FDJ.fr). Ils ont tenté le coup quelques kilomètres plus tôt et ont pris jusqu'à 2 min d'avance.

L'Italien Domenico Pozzovivo (AG2R La Mondiale) a quant à lui été victime d'une crevaison peu avant la fin du parcours. Il conserve toutefois son 6e rang au général.

Près de Tarragone, les formations Argos, Orica, Cannondale et Lampre ont joué des coudes pour occuper les premières places du peloton. Mais tout s'est joué au sprint.

L'étape de 164,2 km conduisait de Maella à Tarragone. Le parcours a permis au peloton d'atteindre des vitesses importantes malgré un vent provenant de la mer, sur la droite de la course. Cette conjonction de facteurs a fait fondre l'avance des échappées. Les coureurs visant le classement général ont économisé leurs réserves à deux jours de l'arrivée dans les Pyrénées.

PLUS:rc