POLITIQUE

Ottawa envisage une réduction importante de l'aide à Haïti

04/09/2013 06:51 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST
Getty
LEOGANE, HAITI - MARCH 20: A one-legged man hobbles along a ruined street March 20, 2013 in Leogane, Haiti. This town, 20 miles to the west of Port-au-Prince, was the epicenter of 7.0 earthquake in 2010. Over 90% of the town's infrastructure was destroyed and officials estimate that some 25,000 inhabitants died that day. (Photo by Giles Clarke/Getty Images.)

Le gouvernement canadien songe à réduire substantiellement son aide matérielle et financière à Haïti, selon des documents internes obtenus par le quotidien The Globe and Mail.  

Selon des documents rédigés à l'automne 2012, obtenus par le quotidien, le gouvernement Harper a élaboré des plans pour réduire la contribution financière canadienne à Haïti à environ 90 millions de dollars par année.

L'an dernier, l'aide canadienne totale versée à Haïti avoisinait les 205 millions de dollars, dont 150 millions en aide directe de l'Agence canadienne de développement international (ACDI).

Il s'agirait d'une réduction importante de l'aide canadienne au développement pour Haïti, qui a été pendant de nombreuses années une priorité pour le gouvernement du Canada.

D'après The Globe and Mail, Ottawa estime qu'il a honoré son engagement de participer à la reconstruction d'Haïti après le tremblement de terre qui a dévasté le pays en 2010.

Le seuil de 90 millions de dollars auquel Ottawa envisage de ramener son aide à Haïti correspond à ce que le pays versait annuellement aux Haïtiens avant le tremblement de terre de 2010, précise le document obtenu par le quotidien.

Un porte-parole du nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement, qui inclut dorénavant les responsabilités de l'ACDI, a par ailleurs indiqué la semaine dernière que l'aide canadienne destinée à Haïti faisait toujours l'objet d'un réexamen.

Une centaine de projets de développement canadiens ont été recensés en Haïti en 2013, selon des informations compilées par le gouvernement fédéral.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Balade à Port-au-Prince