NOUVELLES

Le vent de la guerre syrienne souffle sur le Liban

04/09/2013 09:37 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST

La guerre civile qui déchire la Syrie a fini par secouer le Liban voisin et risque même de l'entraîner durablement dans le conflit, constatent les équipes de Radio-Canada sur place.

Dans cette petite nation multiconfessionnelle, les différentes communautés ont choisi leur camp. Le Hezbollah chiite se bat ouvertement en Syrie du côté du président Bachar Al-Assad.

À Tripoli, grande ville du nord du Liban, les habitants majoritairement sunnites appuient la rébellion. Certains ont aussi pris les armes et le chemin de la Syrie. Mais de plus en plus, les combats se transportent en sol libanais.

Marie-Ève Bédard et Sylvain Castonguay, de la télévision de Radio-Canada, nous racontent les conséquences tragiques pour deux quartiers, l'un sunnite et l'autre alaouite, qui sont devenus de véritables poudrières.

D'un côté, c'est le quartier sunnite de Tabeneh. De l'autre, le quartier alaouite Jabal Mohsen.

Les affrontements entre communautés, jusque-là cantonnés à quelques endroits, fait planer le spectre de la guerre civile qui a ravagé le pays durant plus de 15 ans.

De son côté, l'envoyé spécial de la radio de Radio-Canada au Liban, Akli Aït Abdallah, nous décrit l'atmosphère qui règne dans cette ville, ou plane la sale odeur de la guerre syrienne.

PLUS:rc