NOUVELLES

Le taux directeur toujours à 1 % au pays

04/09/2013 10:09 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST

Sans surprise, la Banque du Canada maintient son taux cible du financement à un jour à 1 %, comme c'est le cas depuis trois ans.

« L'économie mondiale continue de croître essentiellement comme prévu, mais sa dynamique s'est modérée », écrit l'institution dans son communiqué, publié mercredi, tout en précisant que la performance de l'économie canadienne est « largement conforme » à ses prévisions de juillet. La banque centrale s'attendait alors à une croissance annuelle moyenne du PIB de 1,8 % cette année et à 2,7 % en 2014. 

Outre la modération de la croissance de l'économie mondiale, la Banque du Canada fait état de deux autres facteurs qui l'ont motivée à ne pas modifier le taux directeur:

- l'inflation qui demeure basse au pays;
- les ménages qui améliorent lentement l'état de leurs finances.

En laissant inchangé le taux directeur, le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, reste sur les traces de son prédécesseur, Mark Carney et opte pour la prudence. La Banque du Canada rappelle qu'aux États-Unis, premier partenaire commercial en importance du Canada, « les données récentes laissent entrevoir un rythme d'activité un peu moins vigoureux dans l'ensemble que prévu ». De plus, la banque centrale note que les tensions géopolitiques actuelles ont fait augmenter le prix global du pétrole.

De l'avis de l'économiste en chef de la BMO, Douglas Porter, la Banque du Canada ne haussera pas le taux directeur avant le troisième trimestre de 2014, et ce, précise la BMO, à la condition que l'économie américaine prenne du mieux de manière significative. 

De son côté, l'économiste en chef de Marchés mondiaux CIBC, Avery Shenfeld, dit s'attendre à ce que le taux directeur ne soit haussé qu'au début de 2015.

PLUS:rc