NOUVELLES

Déversement dans la baie de Sept-Îles : les autorités préoccupées

04/09/2013 03:53 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

À Sept-Îles, l'important déversement d'hydrocarbures survenu dimanche matin près du quai de la minière Cliffs ressources naturelles suscite l'inquiétude.

Les équipes environnementales ont repris les travaux de récupération de 2000 des 450 000 litres de carburant, qui se sont écoulés dans la baie de Sept-Îles. La nappe a été confinée par des estacades, mais des traces de carburant s'étendent sur cinq kilomètres le long du rivage.

Le pompage du carburant confiné sur les terrains de la minière a repris ce matin, supervisé par le Service d'intervention maritime (SIMEC). Un sous-traitant, Sani-Manic, recrute 20 personnes pour nettoyer les berges. À la sortie de la baie, le nouveau producteur de moules Purmer s'inquiète de la direction des vents.

Le maire de Sept-Îles affirme faire confiance à l'expertise et à la capacité d'intervention des équipes déployées. « Il ne s'agit pas d'un déversement qui a mis en danger autant les citoyens que les installations de la Ville de Sept-Îles », explique le maire, Serge Lévesque. « On comprend que la responsabilité n'est pas la nôtre, non pas qu'on veuille se soustraire complètement. On en est préoccupés effectivement. Et on suit de très près les actions sur le terrain », ajoute-t-il.

Le mazout lourd, utilisé par l'industrie

Le Conseil régional de l'environnement rappelle que l'industrie minière n'a pas d'autre option énergétique. Le gaz naturel n'est pas disponible et la biomasse forestière est en développement.

« Effectivement, il n'y a pas beaucoup de choix. Et le mazout lourd, c'est un produit qui est effectivement plus polluant, où beaucoup de polluants sont concentrés par l'effet de distillation des produits pétroliers », affirme le directeur du Conseil de l'Environnement de la Côte-Nord, Sébastien Caron.

Il rappelle que la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec devra se pencher sur la diversification énergétique pour espérer mettre fin à la dépendance au pétrole. « La plupart des enjeux environnementaux actuels de la planète sont liés à l'utilisation du pétrole, il ne faut pas se le cacher. Les industriels sont de grands utilisateurs de pétrole. Donc effectivement, il faut se pencher sur cette question-là, et les événements d'aujourd'hui nous rappellent qu'il y a des enjeux à cette source d'énergie-là », souligne Sébastien Caron.

Les travaux de récupération du mazout lourd se poursuivent. Cliffs ressources naturelles refuse toujours l'accès au site du déversement.

PLUS:rc