DIVERTISSEMENT

Depeche Mode au Centre Bell à Montréal : une musique fédératrice et beaucoup d'énergie

04/09/2013 12:14 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST

Le concert de Depeche Mode à Montréal mardi soir a reconfirmé le statut légendaire du chanteur David Gahan, sans qui la soirée aurait été bien tranquille. Mais quelle voix ce Gahan et quelle présence!

Devant 12 400 fans survoltés, et dont la grande majorité était âgé de plus de 40 ans, les leaders britanniques de l’électro-pop des années 1980 n’ont pas déçu. Un voyage dans le temps fort bien réussi.

Le trio David Gahan-Martin Gore-Andy Fletcher était entouré d’un batteur et d’un claviériste, avec en soutien une immense scène avec projections géantes de films, de dessins et effets visuels. Toute une machine. Il était possible de suivre chacun des musiciens facilement.

En intro, Depeche Mode a présenté Welcome to My World et Angel, deux extraits de son dernier album Delta Machine, suivis rapidement de deux grands succès des années 1980 : Walking in my Shoes et Black Celebration.

L’énergie folle et débordante de David Gahan, leader du groupe depuis la fin des années 1970, a été l’élément central du spectacle. Gahan s’est déhanché toute la soirée, a sauté, dansé, parlé à la foule et chantant en diapason avec la bruyante foule, le pied de micro tournoyant dans les airs. Il est toujours l’homme de la situation. Ses collègues, plus cérébraux et introvertis, se concentraient parfaitement sur les mélodies.

Et c’est ici la force de Depeche Mode : des mélodies pop qui passent l’épreuve du temps. Qu’on pense aux Policy of Truth, Barrel of a Gun, Question of Time, Enjoy the Silence et Personal Jesus qui ont conclu le spectacle, avant les rappels. La foule était conquise. La magie a opéré.

Un peu avant cependant, un mauvais pacing a créé un certain passage à vide avec Precious et Pain That I’m Used To.

Depeche Mode a bel et bien vieilli malgré tout. La formation britannique a su garder sa pertinence. Le spectacle rodé au quart de tour a également montré à quel point le groupe culte respectait ses fans afin d’en mettre plein la vue.

On aurait bien aimé entendre des grands tubes comme Master and Servant, Route 66, People are People ou encore des balades géniales telles que Blashphemous Rumours, mais on a eu droit tout de même à de belles surprises avec Black Celebration et Barrel of a Gun.

En rappel, DM a eu l’intelligence de conclure avec de grands succès comme Just Can’t Enough, I Feel You et l’inoubliable Never Let Me Down, où la foule était en totale harmonie avec Dave Gahan. Bonsoir la nostalgie des belles années 1980!

Liste des chansons jouées mardi à Montréal

Welcome to my world

Angel

Walking in my Shoes

Precious

Black Celebration

Policy of Truth

Should be Higher

Barrel of a Gun

The Child Inside

But Not Tonight

Heaven

Soothe my Soul

Pain That I’m Used To

Question of Time

Enjoy the Silence

Personal Jesus

EN RAPPEL :

Home

Halo

Just Can’t Get Enough

I Feel You

Never Let Me Down

INOLTRE SU HUFFPOST

Depeche Mode