BIEN-ÊTRE
03/09/2013 03:23 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

Le sexe et le sommeil devant la télé pourraient contribuer à la dépression

Shutterstock
taking a nap on the couch

Les facteurs de risque en matière de dépression sont nombreux, parfois banals, et peuvent s'avérer surprenants, selon une nouvelle étude sur le sujet.

Le Daily Mail (UK) rapporte des conclusions étonnantes tirées d’une étude sur les troubles dépressifs en provenance du NHS, en Angleterre.

On y apprend qu’outre les facteurs de risques déjà connus en matière de dépression et de troubles de l’humeur, par exemple la vie sociale et amoureuse, l’argent et le stress professionnel, plusieurs autres peuvent venir s’ajouter à la liste et vous mener tout droit vers une dépression. Et certains ont de quoi surprendre...

À commencer par le sexe, qui semble laisser des traces de tristesse chez plusieurs personnes, malgré son effet bienfaiteur à très court terme. Un tiers des femmes, par exemple, ressentiraient cet effet retour, si l'on se base sur des chiffres issus d’une étude australienne.

Plus étonnant encore, un autre facteur de risque de la dépression serait de s’endormir devant la télévision. Si plusieurs personnes (célibataires surtout) semblent apprécier le doux ronron du téléviseur la nuit, il appert que ce dernier est très mauvais pour la santé mentale. Même son de cloche en ce qui concerne les ordinateurs et autres engins du genre.

Quelques autres facteurs sont également mentionnés, comme une baisse de consommation de viande rouge, une surutilisation de médicaments (surtout les antidépresseurs, ironiquement), et même votre posture lorsque vous êtes assis!

AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Les stars qui se sont battues contre la dépression

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.