NOUVELLES

Provencher : toujours pas de candidat officiel, mais des intéressés

03/09/2013 06:25 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

Aucun parti fédéral n'a encore désigné officiellement de candidat en vue d'une éventuelle élection partielle dans la circonscription laissée vacante par l'ex-ministre Vic Toews.

Depuis le départ, le 9 juillet dernier, de leur député depuis 13 ans, les électeurs de la circonscription de Provencher ne sont plus représentés au Parlement.

Pendant plusieurs semaines, des candidats conservateurs potentiels, comme le député provincial Kelvin Goertzen, ont dit être en réflexion puis ont décidé de passer leur tour.

Finalement, c'est l'entrepreneur et gestionnaire de la Steinbach Credit Union, Ted Falk, qui est le premier à manifester son intérêt. « Pour moi, c'est le moment opportun. Je suis encore suffisamment en contact avec la communauté », dit-il.

Même si les électeurs de la circonscription de Provencher votent conservateur depuis plus de 10 ans, M. Falk assure qu'il ne tient pas l'appui des électeurs pour acquis. En effet, les libéraux seront de la joute. Un fonctionnaire à la retraite, Terry Hayward, veut offrir une option libérale aux électeurs insatisfaits du premier ministre conservateur Stephen Harper.

« Provencher, ce n'est pas juste bleu. Dans l'histoire de Provencher, la moitié du temps, c'était les conservateurs au pouvoir et l'autre moitié c'était les libéraux », soutient l'aspirant politicien.

L'intérêt de MM. Falk et Hayward à représenter respectivement les partis conservateur et libéral, ne s'est pas encore traduit dans des désignations officielles des partis.

Aucun candidat du Nouveau Parti démocratique du Canada ne s'est manifesté pour l'instant.

L'élection partielle dans Provencher doit être déclenchée avant le 8 décembre.

PLUS:rc