POLITIQUE

Chute importante des dons de particuliers aux partis municipaux

03/09/2013 08:08 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Les partis politiques municipaux récoltent de moins en moins d'argent auprès des particuliers, selon un rapport publié par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ).

Entre 2008 et 2012, les contributions des particuliers aux partis municipaux ont diminué de 47 %, révèle le document.

On ne connaît pas la cause exacte de cette diminution. Mais, pour le porte-parole du DGEQ, Denis Dion, les révélations faites à la commission Charbonneau sur des pratiques de financement occulte pourraient y être pour quelque chose.

Cette diminution des contributions s'ajoute à la baisse de 30 % du plafond des dépenses électorales imposée par la réforme du financement des partis politiques, en 2010.

En outre, en juin dernier, la contribution maximale pour un électeur à un parti municipal est passée de 1000 $ à 300 $.

Cette baisse modifiera de manière importante la façon de mener une campagne : finies les publicités sur les autobus ou dans les grands journaux. On aura plutôt recours aux médias sociaux. « C'est une toute nouvelle réalité », estime le candidat à la mairie Marcel Côté, à la tête de la Coalition pour Montréal.

Une autre réforme du financement des partis politiques municipaux devrait être présentée après les prochaines élections.

D'après le reportage de Marie-France Abastado