Tout part de soi, à Moi&Cie : Mitsou veut changer la vie des femmes

Publication: Mis à jour:
MITSOU
Courtoisie

Mitsou convie les téléspectatrices à un tout nouveau rendez-vous sur les ondes de la chaîne Moi & Cie. Avec Tout part de soi, des femmes verront leur destin prendre un nouveau tournant grâce à une cure bienfaisante pour l'âme. L'émission a pris son envol le 27 août et sera diffusée tout l'automne.

Le concept de Tout part de soi est simple : chaque semaine, on offre à une participante un répit de trois jours, loin des tracas du quotidien, dans le chic et l'opulence de l'hôtel Ritz-Carlton, à Montréal, pour lui donner l'opportunité d'amorcer un changement de vie important.

« Ce sont toutes des femmes qui veulent régler un problème de comportement qu'elles ont depuis longtemps, précise Mitsou. Ça peut être l'anxiété, une mauvaise estime de soi, le besoin de renouer contact avec son corps, la difficulté d'être soi-même, la timidité... »

Le temps de ce week-end spécial, ces femmes, surtout âgées dans la trentaine et la quarantaine, rencontreront des personnes inspirantes, des coachs de vie, des mentors, qui témoigneront de leur propre expérience et leur prodigueront des conseils, sans tomber dans le prêchi-prêcha, pour les guider dans leur cheminement.

Par exemple, au premier épisode, Geneviève St-Germain a discuté avec Marie-Claude, 33 ans, qui en avait assez d'être pessimiste et négative. Plus tard dans la saison, Caroline Néron renseignera une jeune entrepreneure, et Chrystine Brouillet épaulera une future auteure. Chloé Ste-Marie, qui a longtemps été aidante naturelle, échangera avec une dame, préposée aux bénéficiaires, qui souhaite insuffler de la couleur à son existence, tandis que Lise Ravary partagera avec une perfectionniste, épuisée d'être incapable de répondre à ses propres attentes. Josée Boudreault, qui dit avoir travaillé pendant cinq ans « à l'ombre d'un grand chêne » en co-animant à la radio avec Véronique Cloutier, expliquera comment elle est parvenue à surmonter ses complexes à une fille souffrant d'un manque de confiance en elle.

Jamais bien loin pendant le séjour de l'invitée au Ritz, Mitsou agit pour sa part à titre d'accompagnatrice et aide elle aussi la personne en jasant avec elle et en l'entraînant d'une pièce à l'autre de l'hôtel, du salon de thé à la salle de bal, du jardin à la piscine, jusqu'à la chambre, où se sont déroulées toutes les entrevues.

« On ne prétend pas changer la vie de quelqu'un en trois jours, fait remarquer Mitsou. Mais on essaie de leur donner un nouveau départ. À la fin, elles partent avec des devoirs. Elles ont des lectures à faire, entre autres. Et on les revoit un mois après pour constater les changements et l'évolution. »

« La boîte de kleenex a été assez importante dans Tout part de soi », ajoute l'animatrice en riant.

Trouver les ressources

Quelques 900 candidates ont fait application pour vivre l'immersion proposée par Tout part de soi. Le processus de sélection des postulantes a été rigoureux; Mitsou a visionné toutes les vidéos d'inscription avec la réalisatrice, Lyne Lampron, et la chef recherchiste. L'équipe a ensuite consacré 3 semaines à la préparation de la fin de semaine de chacune des 10 aspirantes retenues.

« Il fallait sentir que la femme était prête à faire un changement, qu'elle avait bien cerné son problème, qu'elle savait pourquoi elle était dans cette situation, détaille Mitsou. Parfois, on peut avoir une difficulté, mais ne pas être prête à la régler. On voulait aussi trouver des histoires qui rejoindraient un peu tout le monde. Les dix thématiques abordées, je les ai toutes en dedans de moi. Ces problématiques sont universelles, mais elles partent d'histoires uniques. On peut regarder ces femmes pendant une heure et ensuite réfléchir à soi-même. »

Mitsou est d'ailleurs convaincue que l'émission porte bien son titre et que, peu importe notre bagage, dans la vie, tout part effectivement de soi, et que nous avons tous la possibilité d'améliorer notre sort si on s'en donne la chance.

« Tout part de soi et de sa propre motivation, affirme-t-elle. C'est un exercice qu'il faut faire à chaque jour. On peut, à certains moments, se réveiller et être moins en forme, mais il faut aller chercher ses propres ressources. Tous les êtres humains ont des ressources naturelles et émotives qui sont fabuleuses, et il faut savoir s'en servir. »

« On peut jouer le rôle de la victime pendant des années sans même s'en apercevoir, mettre dans le panier des autres tout le calvaire et le malheur de sa personne, continue-t-elle. Mais avec le temps, en général, je pense qu'on s'en aperçoit. On a d'ailleurs vu passer des femmes qui avaient un côté plus "victime" que d'autres .On les a fait parler de leur histoire, de leur vécu, et on les a fait passer à l'action, en leur donnant des outils pour arriver à dépasser leur problématique. »

Tout part de soi est présenté le mardi, à 21h, à Moi&Cie, et des rediffusions sont au programme le mercredi à 9h, le jeudi à 18h, le samedi à 19h et le dimanche à 15h. La première saison comptera 10 épisodes.

Mitsou est par ailleurs porte-parole de la Course à la vie CIBC, qui se tiendra le 6 octobre prochain et qui vise à amasser des fonds au profit de la Fondation du cancer du sein du Québec. Pour informations : www.rubanrose.org. Elle anime aussi Musique & Mitsou, du lundi au vendredi, à 11h30, sur tout le réseau Rythme FM.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

La rentrée culturelle (Automne 2013)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

MOI&cie télé | Concept | Tout part de soi - Moi & Cie

Mitsou Gélinas - Voici la pub télé de Tout part de soi-Le... | Facebook

Tout part de soi avec Mitsou - YouTube

Un projet chargé en émotions pour Mitsou - TVA Nouvelles

Tout part de soi: un projet chargé en émotions pour Mitsou