NOUVELLES

La tragédie de Lac-Mégantic fait réfléchir les autorités américaines

30/08/2013 07:02 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

Les équipes d'inspection fédérales aux États-Unis effectuent maintenant des contrôles de sécurité ponctuels des convois ferroviaires qui transportent du pétrole brut provenant de la région de Bakken, en réaction à la tragédie survenue en juillet à Lac-Mégantic.

Cynthia Quarterman, la directrice de l'organisme gouvernemental américain responsable de la sécurité des pipelines et du transport de matières dangereuses, a révélé jeudi que ces contrôles étaient réalisés en collaboration avec l'administration ferroviaire fédérale des États-Unis et avaient commencé la semaine dernière.

Le 6 juillet, un train rempli de pétrole arrivant de Bakken a roulé jusqu'au centre-ville de Lac-Mégantic et déraillé, causant plusieurs explosions et un gigantesque incendie qui ont tué 47 personnes et détruit le coeur de la petite municipalité de l'Estrie.

Les représentants des autorités américaines ont dit avoir été surpris par la tragédie parce qu'ils croyaient que le type de pétrole transporté par le convoi était peu susceptible de s'enflammer.

Les règles de sécurité dépendent de la sorte de pétrole transporté et de son point d'éclair, c'est-à-dire la température la plus basse à laquelle il peut prendre feu, a expliqué Mme Quarterman, qui a discuté avec les journalistes lors d'une séance extraordinaire du comité sur la sécurité ferroviaire jeudi.

Selon elle, les inspecteurs qui effectuent les contrôles veulent s'assurer que le type de pétrole dans les wagons est bien le même que celui indiqué sur le bordereau d'expédition.

« Par exemple, la compagnie devrait avoir un plan de sécurité si elle transporte quelque chose de très volatil, a illustré Cynthia Quarterman. Ce plan pourrait notamment exiger qu'il y ait toujours quelqu'un à bord du train au lieu de le laisser sans surveillance. »

Joseph Szabo, le directeur de l'administration ferroviaire fédérale, a déclaré qu'il était très inhabituel que le pétrole brut provoque des explosions, comme ce fut le cas à Lac-Mégantic. « De manière générale, ces grades de pétrole brut ne sont pas censés être très volatils », a-t-il souligné.

La région de Bakken est une formation rocheuse qui occupe une partie du Montana et du Dakota du Nord aux États-Unis et une partie de la Saskatchewan et du Manitoba au Canada.

Durant la première moitié de 2013, 178 000 wagons de pétrole brut ont été circulés sur le réseau ferroviaire américain. C'est deux fois plus que l'année dernière et 33 fois plus qu'en 2009 à pareille date.

L'Association des chemins de fer du Canada estime que jusqu'à 140 000 wagons de pétrole brut seront expédiés au Canada cette année, en hausse par rapport aux 500 enregistrés en 2009.

Cette augmentation est essentiellement due à la production de pétrole à Bakken. Le train qui a déraillé à Lac-Mégantic transportait du pétrole provenant du Dakota du Nord vers une raffinerie du Nouveau-Brunswick.


Associated Press

PLUS:rc