NOUVELLES

La croissance économique ralentit au pays

30/08/2013 08:46 EDT | Actualisé 30/10/2013 05:12 EDT

D'avril à juin, le produit intérieur brut (PIB) du Canada a continué à progresser, mais à une cadence un peu plus faible, soit une hausse de 1,7 % en rythme annualisé, en raison notamment du recul des investissements privés et la baisse des activités du secteur des ressources naturelles. Les dépenses des consommateurs ont toutefois alimenté la croissance. 

Au premier trimestre, la progression de l'économie au pays avait été de 2,2 % en rythme annualisé.

Le mois de juin a été particulièrement difficile pour l'économie avec un recul de 0,5 % du PIB par rapport à mai, soit la baisse de l'activité économique la plus marquée depuis mars 2009, en pleine récession. Entre autres, les inondations en Alberta ont plombé la croissance.

L'économiste Benjamin Reitzes de la BMO mentionne que la hausse du PIB a été soutenue par la demande intérieure au deuxième trimestre et que cette situation ne pourra durer. Le niveau d'endettement des Canadiens reste élevé, dit-il, et le taux d'épargne des ménages a reculé d'avril à juin alors que la hausse des dépenses des ménages a été plus élevée que la progression du revenu disponible.

Au deuxième trimestre, les exportations ont légèrement progressé de 0,2 %, par rapport à une hausse de 1,3 % au premier trimestre. La hausse des importations, qui s'était chiffrée à 0,6 % au premier trimestre, s'est établie à 0,4 % d'avril à juin.

PLUS:rc