NOUVELLES

L'agence Piranha poursuit la Ville de Québec

29/08/2013 01:25 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT

Une agence de marketing intente une poursuite contre la Ville de Québec. L'Agence Piranha réclame 170 000 dollars pour la perte d'un contrat avec ExpoCité.

Un texte de Yannick Bergeron

Dans sa poursuite, Piranha affirme qu'elle avait décroché un contrat pour réaliser un projet dans le cadre d'Expo-Québec. La firme a travaillé sur le dossier, mais n'a jamais été payée.

La Ville a refusé de débloquer l'argent pour réaliser le projet en raison d'irrégularités dans le processus d'octroi du contrat. Cette affaire a d'ailleurs conduit congédiement du directeur général d'ExpoCité, Pierre Gignac.

Dans sa requête, l'agence Piranha soutient que le personnel d'ExpoCité a fait pression pour continuer le projet en attendant que les fonds soient débloqués. Pendant ce temps, la Ville a obligé ExpoCité à lancer quand même un appel d'offres et le contrat a échappé à l'agence Piranha.

En plus de la Ville de Québec et de l'ex-directeur Gignac, la poursuite vise une employée d'Expo-Cité et deux employés de la Ville de Québec.

Puisque l'affaire se retrouve devant les tribunaux, ni la Ville, ni l'entreprise n'ont voulu commenter.

L'enquête administrative de la Ville qui a conduit au congédiement de Pierre Gignac n'est pas terminée.

Des sanctions pourraient être prises contre d'autres employés de la Ville.

PLUS:rc