POLITIQUE

Theresa Spence réélue à Attawapiskat

28/08/2013 05:13 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT
CP

OTTAWA - Theresa Spence a été réélue à la tête du conseil de bande de la réserve autochtone d'Attawapiskat, en Ontario.

Selon un responsable électoral local, Mme Spence a récolté 214 voix sur un total de 507.

Le scrutin a eu lieu, mardi, en dépit d'une demande de report du Congrès des peuples autochtones (CPA) qui jugeait que l'élection devait avoir lieu plus tardivement pour permettre aux électeurs vivant hors de la réserve de s'exprimer.

Selon les données du gouvernement fédéral, la communauté compte 3472 membres et 1489 d'entre eux sont installés à l'extérieur des limites de la localité.

Le CPA dénonce le fait que ces derniers soient forcés de se rendre à Attawapiskat pour voter en personne.

Theresa Spence en sera donc à un deuxième mandat de trois ans au sein de ce territoire cri du district de Kenora, sur la côte ouest de la Baie James, dans le nord ontarien.

La chef Spence a acquis de la notoriété en ayant été au centre de la naissance du mouvement Idle No More, amorcé en décembre dernier. Elle avait alors mené pendant six semaines une grève de la faim pour attirer l'attention des Canadiens sur le sort des Premières nations.

Elle a aussi voulu manifester son inquiétude face à la loi omnibus C-45 du gouvernement conservateur du premier ministre Stephen Harper qui, selon les Autochtones, brimait certains des droits qu'ils ont acquis lors de la signature de traités.

Il y a deux ans, Attawapiskat a fait la manchette nationale en raison de la grave pénurie de logements qui a affecté la communauté. Des dizaines de personnes ont alors été contraintes à vivre dans des tentes, des roulottes ou des maisons en bois non isolées, dépourvues d'eau et d'électricité.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Premières nations manifestent à Ottawa