DIVERTISSEMENT

Dito Von Tease transforme ses cinq doigts de la main en illustres personnages (PHOTOS)

28/08/2013 12:05 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT
Copyright ditovontease/ditology

Cet artiste a travaillé d’arrache-pouce pour représenter des personnages célèbres, de Mickey à Steve Jobs, en passant par le Dalaï Lama. Et quand on dit d’arrache-pouce, c’est littéralement…

En un claquement de doigts (ou presque), il transforme ses phalanges en personnages réels ou fictifs qui nous ont marqué de quelque façon que ce soit, comme par magie.

Identités masquées

Tout a commencé en 2009, lorsque Dito Von Tease, un italien de 33 ans, décida de s’inscrire sur Facebook. Dans sa volonté de créer un "espace virtuel exempt de parents, de collègues et d’amis-pas-si-proches-que-ça", il décida d’utiliser un avatar en photo de profil. Mais pas n’importe lequel.

Sur son blog, Dito (qui signifie "doigt" en italien) explique:

"Mon désir de fuir la vraie vie m’a fait réfléchir à l’identité des gens ainsi qu’à ma propre identité. Alors j’ai utilisé l’image d’un doigt pour suggérer qu’on essaye tous de se cacher derrière une image de soi que l’on s’invente."

Il précise aussi s’être inspiré de l’expression italienne "se cacher derrière son doigt", une métaphore pour désigner une mauvaise cachette.

Sur le bout des doigts

De là est donc né le projet "Ditologie", une invitation à "voir au-delà des "masques" que l’on utilise dans l’interprétation de nos vies, et à puiser au plus profond de soi pour trouver son "empreinte digitale"".

Pour son pseudonyme, l’artiste s’est inspiré de la fameuse danseuse burlesque Dita Von Teese, en utilisant le mot "Tease" (de l'anglais "mettre en appétit") pour titiller la curiosité des gens et leur offrir comme un avant-goût "du mystère complexe des identités individuelles".

Dito explique aussi que les doigts sont un outil important dans nos sociétés numériques, pour taper sur nos écrans tactiles ou sur nos claviers, par exemple.

“Et ceci est une autre façon de se cacher, mais en même temps d’être libre d’exprimer ses idées, ses sentiments et ses rêves que nous n’exprimons pas (ou que nous ne pouvons pas exprimer) dans la vraie vie”, dit-il.

Des marionnettes au bout des doigts, un jeu qui a très certainement marqué votre enfance, et qui vous fera certainement encore sourire aujourd’hui.

Une façon originale, en tout cas, de laisser son empreinte à la fois dans le monde artistique et numérique.

Ses mains, de la créativité, et Photoshop. C’est (tout) ce dont Dito a eu besoin pour créer et développer sa “Ditologie”. Chaque portrait lui a quand même demandé entre 8 et 16 heures de travail!

Il ne vous reste plus qu’à admirer le résultat. Réussirez-vous à reconnaître tous ces personnages?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

"Ditologie"