NOUVELLES

Nouvelle séance mouvementée au conseil municipal de Saint-Jérôme

28/08/2013 12:08 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT

Le maire de Saint-Jérôme Marc Gascon, qui ne se représente pas aux prochaines élections, a de nouveau dû affronter une salle hostile mardi soir lors de la séance du conseil municipal.

Plusieurs projets soulèvent la grogne des citoyens, notamment celui développement immobilier des Sentiers du Roy-Charles, dans le secteur Bellefeuille.

Marc Gascon a fait expulser deux citoyens par les policiers, l'un parce qu'il ne voulait pas quitter le micro, l'autre parce qu'il criait son mécontentement depuis le fond de la salle.

Mais avant même le début de la séance, plusieurs citoyens se sont fait refuser l'entrée parce qu'elle était remplie au maximum. La salle du conseil de Saint-Jérôme peut accueillir 100 personnes et les portes se ferment une fois ce nombre atteint.

Selon plusieurs personnes interrogées par notre journaliste sur place, si la salle est à ce point pleine, c'est parce que plusieurs dossiers suscitent la colère des citoyens.

Des membres du parti d'opposition Vision Saint-Jérôme ont dû rester sur le trottoir mardi soir, ce qui n'a pas fait l'affaire du chef Stéphane Maher, qui brigue la mairie.

« Depuis trois ans que je viens ici, historiquement, il y avait des files d'attente beaucoup plus longues et on avait toujours de la place pour rentrer. Il n'y avait pas 100 personnes à l'extérieur, ce n'est pas vrai. Donc je veux savoir combien il y avait de personnes à l'intérieur avant l'entrée des citoyens », indique M. Maher.

Le maire Gascon, interrogé à ce sujet, a reconnu qu'il y avait quelques employés municipaux dans la salle, mais qu'il ne s'agissait d'une tentative d'occuper les sièges disponibles.

Un reportage de Vincent Champagne

PLUS:rc