POLITIQUE

Le maire de Toronto Rob Ford reconnaît avoir fumé «beaucoup» de pot

28/08/2013 02:14 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT
AP

TORONTO - Le maire de Toronto, Rob Ford, a ravivé le débat entourant sa consommation présumée de substances illicites en reconnaissant publiquement qu'il a fumé «beaucoup» de pot dans sa vie.

M. Ford est devenu le dernier politicien canadien à y aller d'une telle confession, après que le chef libéral fédéral, Justin Trudeau, eut avoué, la semaine dernière, qu'il avait fumé de la marijuana lors d'un souper entre amis il y a trois ans, alors qu'il siégeait à la Chambre des communes.

Rob Ford avait refusé de répondre aux questions sur sa consommation alléguée de drogues depuis que des informations concernant l'existence d'une vidéo qui le montrerait en train de fumer du crack ont commencé à circuler.

Lorsque les journalistes lui ont demandé mercredi s'il avait déjà fumé du pot, il a répondu en riant qu'il ne le niera pas: il en a fumé «beaucoup».

Il y a trois ans, le maire reconnaissait qu'il avait été accusé de conduite avec facultés affaiblies et de possession de marijuana alors qu'il se trouvait en Floride dans les années 1990.

Il avait d'abord nié ces allégations, mais avait ensuite conclu un accord avec le tribunal et plaidé coupable aux accusations de conduite avec facultés affaiblies, en échange de l'abandon des accusations relatives à la possession de drogue.

Débat sur la légalisation

Les confessions de Justin Trudeau ont ravivé le débat sur la légalisation de la marijuana au pays.

Sur la scène fédérale, le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a affirmé qu'il n'avait jamais fumé du cannabis, après avoir appris qu'un candidat à la Cour suprême des États-Unis avait dû se retirer en raison de sa consommation passée de pot.

Quant au ministre de la Justice, Peter MacKay, il a suggéré que la majorité des Canadiens s'attendaient à ce que leurs élus respectent la loi.

Justin Trudeau fait campagne en faveur de la réglementation et de la légalisation de la marijuana, mais son homologue ontarienne, la chef libérale Kathleen Wynne, n'a pas précisé si elle était en accord avec cette position.

La première ministre ontarienne a admis mercredi qu'elle avait fumé un joint... pour la dernière fois il y a 35 ans.

En Nouvelle-Écosse, le chef du Parti libéral s'est prononcé en faveur de la décriminalisation de la marijuana — même s'il a assuré n'avoir jamais touché à cette substance. Stephen McNeil a affirmé qu'il lui semblait insensé que certaines personnes puissent se retrouver avec un dossier criminel pour avoir fait usage de petites quantités de pot.

À son avis, le Canada se dirige vers la légalisation de la marijuana, même s'il reste beaucoup de chemin à faire sur le plan de l'élaboration des modalités relatives à la mise en place de cette mesure.

INOLTRE SU HUFFPOST

Best Rob Ford GIFs