DIVERTISSEMENT

Le 19e festival international de la littérature arrive à Montréal

28/08/2013 06:40 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT
Sarah-Émilie Nault

C’est du 20 au 29 septembre prochain que se tiendra, un peu partout à travers la métropole, la 19e édition du festival international de littérature. Une grande fête de dix jours où 200 poètes, écrivains, danseurs, acteurs et artistes de tout acabit partageront leur passion des mots, chacun à leur façon.

Transmission, don et partage : les trois grands thèmes de la nouvelle édition du FIL se retrouveront partout. Que ce soit lors d’apéros littéraires, de spectacles nocturnes, de lectures publiques, de films, de slams, d’entretiens, d’installations ou de déambulatoires, les mots seront maîtres de tout. D’anciens textes seront remaniés de façon moderne, des œuvres d’aujourd’hui s’ancreront dans l’ici et maintenant afin de créer un passé que nous ne sommes pas près d’oublier.

Les mots prendront ainsi possession de la Place des Arts, du Théâtre de Quat’sous, du Lion d’Or (« la maison du FIL »), de l’Usine C, du Théâtre Outremont, de la Grande Bibliothèque, de l’ARTVstudio ainsi que d’espaces publics tels le Parterre du Quartier des spectacles et la Place Pasteur de l’UQAM.

Quoi faire, quoi voir ?

C’est Martin Faucher qui ouvrira le festival cette année, en proposant sa version de Jusqu’où te mènera ta langue ?, un événement conçu spécialement pour le FIL. Samuel Archibald, Marjolaine Beauchamp, Simon Boulerice, Evelyne De la Chenelière et Alain Farah se joindront à cinq comédiens (dont Ève Landry, LA découverte d’Unité 9), qui feront vivre les mots d’auteur de la nouvelle génération.

« Vigneault peut aller se rhabiller ! », a lancé à la blague Marcel Sabourin, qui a eu la jolie idée de réunir de véritables extraits de sermons et discours ayant « marqués » la belle province entre 1935 et 1976 et ainsi créer Né au Canada français. «Ça m’est venu en entendant ce qui était dit dans les sermons et les discours des années 30, 40, 50 et 60. Je suis né en 1935, j’ai baigné là-dedans, et c’était une eau sulfureuse, une eau profondément malsaine », a expliqué le comédien. « Cela n’a pas été assez dit, et surtout pas avec assez de violence. J’aimerais bien que la violence soit du rire dans la salle lors de la lecture de plusieurs de ces textes. On ne connaît pas la bêtise de certains, une bêtise difficile à s’imaginer aujourd’hui, mais qui venait des gens qui avaient de l’instruction, du pouvoir et qui étaient écoutés par nos élites. Ça m’a révolté et ça m’a donné l’idée de faire ce spectacle. »

Alors que la direction artistique et musicale y est tenue par la fille du grand poète, Jessica Vigneault, Léo et les presqu’îles de Gilles Vigneault se transformera en événement familial. Sur scène, se retrouveront pour l’occasion Pascale Bussières, Édith Butler, Guillaume Cyr, Pierre Flynn, Claude Gauthier, France Bernard, Julie Massicotte et plusieurs musiciens.

Les danseurs de [ZØGMA] présenteront le spectacle de danse percussive Rapaillé, un hommage rythmé à la poésie de Gaston Miron, lu par Pierre Lebeau alors que Thomas Hellman replongera dans l’univers de Roland Giguère lors de son nouveau concert littéraire.

Rose au cœur violet, un spectacle sensuel « 18 ans et plus », deviendra un amalgame de rêve, magie et érotisme mettant en scène les « surréalistes » Louise Bombardier, Violette Chauveau, Christine Germain, Marika Lhoumeau et Isabelle Roy.

Femmes de la Tierra aura la couleur de la résistance et l’odeur de la terre pour cinq femmes autochtones, Vertiges inspirera des textes à certains artistes et J’attends tes lèvres pour chanter permettra à Tristan Malavoy et ses amis poètes ou musiciens, d’unir musique et verbe. À la Grande Bibliothèque, on aura aussi l’occasion d’écouter, dans la pénombre, L’étranger lu par Albert Camus lui-même dans un enregistrement datant de 1954

Entre les murs du Théâtre Outremont, il ne faudra pas manquer les cartes blanches offertes à Émile Proulx-Cloutier et à Marie-Jo Thério qui intégreront à leurs représentations des lectures de textes de leurs écrivains préférés.

Quant au spectacle culte Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent, il est évidemment de retour cette année avec une toute nouvelle distribution (dont Ève Landry, Céline Bonnier, Fanny Mallette, Julie Le Breton, Bénédicte Décary et Yann Perreau.)

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


La rentrée culturelle (Automne 2013)