NOUVELLES

Débalancement des coûts : trouver le juste milieu

28/08/2013 06:12 EDT | Actualisé 28/10/2013 05:12 EDT

Le maire Régis Labeaume a réagi mercredi au rapport du vérificateur général de la Ville, François Gagnon.  Le vérificateur recommandait notamment de mieux encadrer ce qu'il appelle le débalancement des coûts dans les bordereaux de soumission pour ne pas exposer la Ville à payer plus que la valeur de certains contrats.

Le maire fait valoir que de tolérer certains déplacements de coûts, une pratique répandue surtout chez les petits entrepreneurs, peut aussi bénéficier à une ville comme Québec. « Si ça coûte un petit montant pour faire en sorte que le petit entrepreneur puisse soumissionner, il faut trouver dans le fond un juste milieu, quelque chose de raisonnable. Sur 68 millions de dollars c'est 160 000 $. Je peux vous dire que juste en concurrence on s'est remboursé plusieurs fois », souligne-t-il. La méthode utilisée par des entrepreneurs consiste à placer le coût de certains matériaux dans le montant global de la gestion de chantier.

Mardi, le vérificateur général a dressé un bilan assez positif de l'administration Labeaume pour l'année 2012. François Gagnon n'a décelé aucun signe de collusion à la Ville de Québec. Il a cependant invité la municipalité à la prudence.

PLUS:rc